Contre-Regards

par Michel SANTO

Ni gamin,ni pantin?

 

 

 

 

Voilà donc un parti de gouvernement qui développe l’idée selon laquelle la « vraie » légitimité démocratique est celle des manifestants et non celle du gouvernement, du Président et du Parlement élus.

Une légitimité qui serait fondée sur la «  rue »,  mesurée par des « compteurs » syndicaux et assimilée au peuple tout entier. Dès lors les représentants que ce peuple, qui n’est évidemment pas le même, a élu, n’ont plus qu’à rejoindre les troupes lycéennes et satisfaire leur sens de l’avenir et des responsabilités. A 15 ans, en effet, ont voit juste et loin…Ou, dans un sursaut « démocratique » nous proposer, pour 2012, et pour seul programme présidentiel, une démocratie référendaire qui  permettrait au  peuple de décider directement de l’augmentation du SMIG, de celle du pouvoir d’achat, du rétablissement ou pas des 35 heures, de la retraite et de la durée de cotisation… (la liste est ouverte et tend vers l’infini…). Sans oublier, bien entendu, l’attribution du droit de vote dès 15 ans, puisqu’il est désormais entendu qu’à cet âge on n’est « ni un gamin ni un pantin ». La preuve venant de nous être donnée encore aujourd’hui…

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

    Une « baleine rieuse » s’ébat depuis quelques jours dans le flux de mes rares billets estivaux et s'échauffe, car je ne dirai rien des graves menaces que ferait peser l'usine[Lire la suite]
Deux "cartes postales" de Gruissan – été 2017 !

Deux "cartes postales" de Gruissan – été 2017 !

Tous les soirs d'été (ou presque), c'est apéritif (pas toujours) au Café de la Paix. Toujours à la même place, à sa terrasse (en réalité un trottoir) le dos au mur, qui offre une "vue" à 180[Lire la suite]
Le 6 août, on fêtait la véraison à Narbonne, quand à Hiroshima…

Le 6 août, on fêtait la véraison à Narbonne, quand à Hiroshima…

      Il y a des coïncidences de calendriers particulièrement funestes. Tenez ! dans ma petite ville de Narbonne, par exemple. Tout entière mobilisée pour faire d’août un moi[Lire la suite]