Contre-Regards

par Michel SANTO

P. Chappert-Gaujal et sa cartographie marine au musée de Saint-Cyprien | Contre-Regard.com

chappert 2


Patrick Chappert-Gaujal expose¹ à Saint-Cyprien, à la Collection François Desnoyer, le fruit d’un travail entrepris en janvier 2011 autour et sur des cartes marines. Sans doute la plus belle de ses expositions, tant par la qualité esthétique des œuvres présentées que dans sa surprenante et « géniale » scénographie. Entièrement plongée dans le noir, cette exposition nous transporte en effet dans une sorte de cabinet de curiosité qui n’offre, de manière faussement paradoxale, d’autres points de repères que d’énigmatiques « cartes » aux figures de continents imaginaires. Des cartes marines, dans tous les sens du terme, qui invitent ainsi les interprètes que nous sommes, non point à suivre des voies et des « routes » toutes tracées, mais à nous détourner plutôt d’itinéraires convenus, pour nous perdre et réinventer l’univers d’émotions, de souvenirs, d’espoir, d’affects  que nous « habitons », un univers toujours  surveillé et punis par la bien-pensance esthétique ou politique du moment. Point de commissaire de la pensée et de ses lumières donc pour nous orienter dans ce voyage proposé par Patrick Chappert-Gaujal à la  géographie faite de bosses et de creux, de lignes, colorés; une topographie composée à partir des matériaux les plus divers rejetés par la mer, qu’il collectionne dans de petites boîtes précieusement agencées dans son bel atelier de La Franqui. Comme ces cartes trouvées dans les cales d’un vaisseau abandonné, dans le fond du port de Leucate, devenu au fil du temps une épave. Des cartes qu’il dissimule, froisse et détourne pour en faire les supports d’une création authentiquement poétique sans autres destinations que celui d’un voyage intérieur : le sien et le nôtre. Certes tous deux identiques à leur point d’arrivée matériel, mais cependant fondamentalement différents dans leurs intentions et réceptions, disons intellectuelles. En cela qu’il fait de chacun de nous le co-auteur de ses « marines », Patrick est bien un artiste « contemporain ». Mais à la différence de beaucoup, cependant, il ne philosophe pas dans le vague d’un jargon prisé par de « précieux ridicules » dont le vide de la pensée se résume au pauvre et définitif : « C’est intéressant ! » Son travail est en effet celui d’un aventurier de l’espace qu’il sublime en une véritable composition poétique.  Il crée des îles et des rades jusqu’ici inconnues; aimante le regard, suscite l’émotion et nous entraîne dans ses « terres » imaginaires en nous donnant à voir et à penser une certaine idée du bonheur. Celui que chante, à sa manière, Aragon, dont il nous dit qu’il existe aussi «ailleurs que dans les rêves, ailleurs que dans les nues.» À nous d’en tracer la route,  d’enfanter nos îles. Avec la tête dans les étoiles et une terre plus fraternelle pour horizon…


chappert


¹Jusqu’au dimanche 28 août au musée de saint Cyprien. Un pot de « finissage » est organisé en ce même lieu le vendredi 26 août, à partir de 18 heures 30. Adresse: Rue Emile Zola, 66750 Saint-Cyprien. Téléphone 04 68 21 06 96. Le site (ici)

P.Chappert-Gaujal. Atelier / Résidence, 20 Bis Rue de la Fount d’Amand, La Franqui, 11370 Leucate. Atelier grand format, 12 route départementale  6009, 11510 Fitou

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Philippe Saurel, en "Roi modeste" de la Métropole, se voit déjà Ministre de l'Intérieur de la République !

Philippe Saurel, en "Roi modeste" de la Métropole, se voit déjà Ministre de l'Intérieur de la Républ

Hier, en début de soirée, au journal « régional » de FR3, courte séquence avec en vedette Philippe Saurel. Il prenait son « petit déjeuner » organisé par la lettre M, en compagnie de 150 chefs[Lire la suite]
Pourquoi je ne crois pas à une sélection « éthique » en mai 2017 !

Pourquoi je ne crois pas à une sélection « éthique » en mai 2017 !

À lire et écouter certains commentateurs, ce matin, je me demande si l’on vit dans le même monde. Ils semblent en effet découvrir que la violence et les affaires « pourrissent » la v[Lire la suite]
Ce que je retiens du débat d’hier est le «Je». "Je ferai" ceci et cela, etc. Absurde, évidemment !

Ce que je retiens du débat d’hier est le «Je». "Je ferai" ceci et cela, etc. Absurde, évidemment !

Ce que je retiens du débat d’hier est le « Je ». «Je ferai" ceci et cela, etc. Absurde, évidemment ! Les propositions démagogiques mises de côté, un président, sous la Ve République, n[Lire la suite]