Contre-Regards

par Michel SANTO

Qu’à Dieu ne plaise?!

undefinedJacques Bascou et la gauche boycottent le dernier conseil municipal de Narbonne. La raison? La loi et la démocratie auraient été bafouées depuis 6 ans.Bigre! Juste avant Noël et à trois mois des élections municipales cette soudaine lucidité préélectorale s’apparente à une divine illumination.Les voies ( voix ) du Seigneur étant certes imprévisibles,on peut tout de même se demander si tant d’inattention ne relèvent pas de la faute professionnelle. Dans ce cas,une nouvelle traversée du désert ne serait pas sans vertus… Qu’à Dieu ne plaise?!

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • YYYYY

    |

    N’en déplaise à l’ancien soutien UMP de Monsieur le candidat battu Py que vous êtes, tout le monde ne se pâme pas devant Monsieur l’homme public Michel Moynier.Mais peut être serez vous de la liste fortement remaniée du candidat UMP-NN Moynier pour les futures municipales.. Cela semble si évident…Ou bien préférez vous rester dans l’apolitisme marron et dans votre rôle de Conseiller du Roi.Bien cordialement et bonne fêtes.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

    Une « baleine rieuse » s’ébat depuis quelques jours dans le flux de mes rares billets estivaux et s'échauffe, car je ne dirai rien des graves menaces que ferait peser l'usine[Lire la suite]
Deux "cartes postales" de Gruissan – été 2017 !

Deux "cartes postales" de Gruissan – été 2017 !

Tous les soirs d'été (ou presque), c'est apéritif (pas toujours) au Café de la Paix. Toujours à la même place, à sa terrasse (en réalité un trottoir) le dos au mur, qui offre une "vue" à 180[Lire la suite]
Le 6 août, on fêtait la véraison à Narbonne, quand à Hiroshima…

Le 6 août, on fêtait la véraison à Narbonne, quand à Hiroshima…

      Il y a des coïncidences de calendriers particulièrement funestes. Tenez ! dans ma petite ville de Narbonne, par exemple. Tout entière mobilisée pour faire d’août un moi[Lire la suite]