Contre-Regards

par Michel SANTO

Qui parle encore de Copenhague?



Qui parle encore de Copenhague ? En décembre, nous avions, nous martelaient les médias, 15 jours pour sauver la planète. Les déserts, inexorablement, progressaient et les eaux, fatalement, montaient. Et notre survie dépendait d’une révolution existentielle centrée sur l’agriculture bio, l’électricité solaire et la bicyclette. Depuis, la France et une grande partie de l’Europe se gèle et skie, même en milieu urbain. Les routiers rouspètent, les automobilistes râlent et Duflot, aux Maldives, s’énerve. Quant à la taxe carbone, pauvrette, elle repasse à la cuisine gouvernementale. Pas assez salée pour les Sages ! Ainsi va le temps qui prend toujours à contrepied nos oracles et professeurs de vertus.

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • phthoreux

    |

    Mieux vaut en rire effectivement. Mais un peu nerveusement tout de même tant la montée en épingle de périls hypothétiques fait craindre qu’on occulte de vrais dangers…
    Bien à vous

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Que nous dit des médias la ridicule dispute Angot-Amrani…

Que nous dit des médias la ridicule dispute Angot-Amrani…

    Gros titre (et en "gras") dans "Le Point" (version numérique) : "ONPC" : Farida Amrani remet à sa place Christine Angot. Ah, ah ! Mais de quoi s'agit-il donc pour que cet honorab[Lire la suite]
Contrats aidés dans l'Aude ! le Conseil Départemental s'engage dans une vaine polémique…

Contrats aidés dans l'Aude ! le Conseil Départemental s'engage dans une vaine polémique…

Ainsi va l'info dans nos journaux. Tenez, un seul exemple, la baisse du nombre d'emplois aidés programmée par le Gouvernement. Lundi donc, dans l'Indépendant, page 2 et 3, articles, commentaires et [Lire la suite]
Nageant, il paraît que je serais aussi un "moteur de nos territoires"(de l'Aude) !?

Nageant, il paraît que je serais aussi un "moteur de nos territoires"(de l'Aude) !?

      J'apprends, sous la synthétique plume d’un conseiller départemental de l'Aude (qui ne choisit pas ses mots avec une pince à sucre), que le sport (il pensait sans doute [Lire la suite]