Contre-Regards

par Michel SANTO

Qui peut avoir envie de lire les derniers de Camba, Juppé et Sarko?

mesamisvengeur700

Et ce n’est qu’un début! Après le Copé, le Sarko. Avant on a eu droit au Fillon, au Juppé et au Cambadélis. J’en oublie, sans doute. Demain ce sera au tour de mesdames Duflot et Taubira. Les matinales des radios et télés, la presse de manière générale, sans oublier les réseaux sociaux, ne parlent que du dernier « Nicolas » en circulation. Combien seront achetés?  « La France pour la vie » de Nicolas dépassera-t-elle « Pour un État fort » d’Alain. Lequel des deux est le plus, ou le moins sincère,  consensuel, clivant,  républicain… Questions qui occupent le temps de nos éditorialistes et polluent le nôtre. Qui peut avoir envie, en effet,  le soir, sous la couette, de lire ce genre de prose. Souvent, pour ne pas dire toujours, écrite par d’autres que leurs auteurs en titre, si je puis dire… Qui?


Mon conseil de lecture: « Mes amis » d’Emmanuel Bove (L’arbre vengeur). Un chef d’oeuvre!

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (5)

  • Vanessa Spagiarri

    |

    Courage fuyons ils sont dans une dynamique d’une course effrénée médiatique ..
    Ils sont en train de se tirer dans les basques politicos démagogues.. Quand l’ego est surdimensionné..
    Même si en matière de culture nous nous devons de tout lire afin de nous forger une opinion constructive mais la j’avoue j’ai un peu de mal ..

    Reply

  • Guillaume Eppe

    |

    je préfère Hérodote d’Halicarnasse. Un livre que je lis actuellement : La Légende Dorée de Jacques de Voragine dans sa meilleure traduction (faut que je fasse relier les 2 tomes qui sont abimés)

    Reply

  • Alphonse Martinez

    |

    Ce qui est important ce ne sont pas les livres mais ce qu’ils ont livrés pendant des annees. Â chacun d’apprécier la qualité de la marchandise . L’inventaire de produits défectueux est sans intérêt.

    Reply

  • Didier

    |

    Moi je vais le lire. Je mesure l’effroi que je suscite chez les sarkophobes. Après tout, on m’a bien forcé à lire Le Monde à Sciences-Po. Et puis je pars d’une idée simple, on ne peut utilement critiquer, le cas échéant, que ce que l’on connait bien. Pendant des années nombre de nos intellectuels, englués dans leur certitude, étaient persuadés que le bilan du communisme était globalement positif. S’ils avaient vraiment ouvert les yeux,et lu à d’autres sources que la doxa de la bien-pensance, peut-être que le Mur de Berlin serait tombé plus vite. Lorsque l’on voit dans les régimes totalitaires et autres artefact islamistes que les premières cibles sont les intellectuels, alors oui il faut lire, et lire encore, et lire toujours….En Algérie, pendant la guerre civile déclenchée par le FIS, trois religieuses, installées rue Bencheneb, dans la kasbah d’Alger, depuis des temps immémoriaux, ont été égorgées, non pas parce qu’elles étaient religieuses, mais parce qu’elles s’occupaient d’une BIBLIOTHÈQUE, ce truc où il y a des livres sur les étagères, toujours beaucoup plus efficaces que les balles des assassins.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Les métropoles de Toulouse et Montpellier se développent en isolat…

Les métropoles de Toulouse et Montpellier se développent en isolat…

    La récente réforme territoriale a donné aux métropoles* des compétences accrues et des capacités de dialogue importantes avec les autres échelons administratifs. Et le discours souve[Lire la suite]
Que faire de la plus grande nécropole romaine de la Narbonnaise découverte aux pieds du MuReNa ?

Que faire de la plus grande nécropole romaine de la Narbonnaise découverte aux pieds du MuReNa ?

    Dans un billet publié le 10 janvier (4000 "vues" à ce jour), j'informais mes lecteurs d'une découverte archéologique exceptionnelle sur un terrain jouxtant le musée régional de l[Lire la suite]
L'indépendant était avec la Région en direct de las Vegas !

L'indépendant était avec la Région en direct de las Vegas !

    Samedi 13 janvier, page 19 de l'Indépendant : "Interview de la Vice-Présidente de la Région Occitanie, chargée de l’économie", madame Nadia Pellefigue (article complet en cliquant[Lire la suite]