Contre-Regards

par Michel SANTO

RCNM: Mr Archilla ne servirait-il des messes que pour ne rien y dire | Contre-regard.com

rcnm-conseil-campagne

Studio DEFACTO. Agence de communication Narbonne.


«Je vais aller doucement et je me répéterai s’il le faut»[1] a annoncé en préambule de sa dernière conférence de presse le tout nouveau président de la SASP du RCNM, Bernard Archilla. Ce qui est exact… pour la répétition bavarde! Jamais, en vérité, dans l’histoire récente de ce club il n’y eut autant de petites messes informatives depuis son installation aux commandes du club ; à l’inverse de son prédécesseur, qui lui n’en faisait pas, mais pour un résultat tout aussi équivalent. On n’y apprend rien d’autre, en effet, qui ne circule depuis des lustres autour des « tonneaux des Halles » et de certaines terrasses de cafés. Résumé : «Des règlements et engagements financiers ont été pris juste avant notre arrivée. Ces règlements et engagements pénalisent le budget du club»…«Je ne communique pas de chiffres. C’est grâce à l’action des entrepreneurs que le club a été sauvé». Oui, bon ! Ça va… Mais moi j’aimerais bien savoir, justement — je ne dois pas être le seul ! —, à combien s’élève le capital de la SAPS depuis sa prise de contrôle par les « Narbonnais », qui y détient la plus grosse part parmi les chefs d’entreprises du cru et, accessoirement, le montant de celle de son Président. Autre question, est-il exact, selon le point de vue exprimé par certains actionnaires en privé, qu’il faudrait la même somme investie en capital pour assurer l’équilibre du compte d’exploitation de la saison ; et comment la financer ? On ne peut pas avoir critiqué la gestion passée pour son absence de « transparence » et rester muet sur la situation financière réelle du club, et qui le dirige vraiment, et non en façade. Je serais cependant malhonnête si je ne créditais pas monsieur Archilla de m’avoir toutefois éclairé sur l’état de santé de Monsieur Labit : « On travaille sur ce dossier. Il est en arrêt de maladie mais ce n’est pas de ma faute. » ; et sur un trait de son caractère : son humour , que je ne qualifierai pas. Ce qui semble annoncer, selon le Midi Libre – en titre, en gras et sur toute la largeur de son édition du 14 août –, « une chasse aux sorcières ». Un dimanche de l’Assomption, fallait oser !


[1] Cf La dépêche : http://www.ladepeche.fr/article/2016/08/14/2400876-le-president-bernard-archilla-se-dit-afflige-de-la-situation.html

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Il s’agit de se mouvoir dignement dans un monde incertain !

Il s’agit de se mouvoir dignement dans un monde incertain !

Sylvain Tesson est écrivain et voyageur. De l’Himalaya aux steppes d’Asie centrale, de la Sibérie aux grands espaces mongols, il a parcouru le monde. Cet été, il nous embarque sur Fran[Lire la suite]
Élection d'Alain Perea à l'Assemblée Nationale et ses conséquences au Grand Narbonne, et ailleurs !

Élection d'Alain Perea à l'Assemblée Nationale et ses conséquences au Grand Narbonne, et ailleurs !

  Alain Perea, élu député, libère donc ses mandats de maire de Villedaigne et de Vice-Président du Grand Narbonne. Question ! quelle sera la proposition que présentera Jacques Bascou au [Lire la suite]
Carole Delga, présidente de la Région Occitanie : "Mon bureau, c'est le terrain" ! Quésaco ?

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie : "Mon bureau, c'est le terrain" ! Quésaco ?

        Madame Delga ne rate pas une occasion, lors de ses déplacements en région, pour affirmer avec autorité que son "bureau, c'est le terrain" (1). Une expression [Lire la suite]