Contre-Regards

par Michel SANTO

RCNM! Que signifie la réhabilitation – requalification – de Christian Labit ? | Contre-Regard.com

98740


Au mois d’août, les nouveaux actionnaires majoritaires du RCNM avaient Christian Labit dans leur ligne de mire. Cet homme de pleine nature et au caractère affirmé – il tire le canard et pêche le loup ! –, qui fut recruté par R. Elsom comme manager, faisait en effet depuis la chute de l’australien l’objet d’une impitoyable battue. Placardisé dans une fonction « d’analyste vidéo » en attendant le pire que certains lui promettaient, le voilà qui renaîtrait, si j’en crois la presse locale, sinon de ses cendres – il est toujours bien vivant ! – en tout cas d’une situation très humiliante pour un profil de ce niveau. Demain, le Président Archilla devrait donc présenter à son conseil d’administration un nouvel organigramme dans lequel Labit serait promu « entraîneur en chef du RCNM ». Un coup de tonnerre dans l’Ovalie narbonnaise ! Et un sérieux coup sur la « tronche » de quelques un des « puissants » du C.A et du sponsoring local, qui se voyaient déjà, une pelle à la main, l’enterrer au plus vite. Alors comment interpréter cette réhabilitation surprise de Christian Labit ? Pour ce qui me concerne, j’y vois surtout un signal politique adressé aux actionnaires et aux sponsors du RCNM. Il me semble en effet que Bernard Archilla – et avec lui, en soutien, celui qui l’a imposé : Gérard Bertrand  a décidé d’envoyer «à dix mètres » le clan des opposants historiques de Labit ; des « opposants » qui sont  aussi de ces « puissants » qui pensaient, après l’avoir rêvé, tenir enfin seuls la « barre » du club. Plus qu’une erreur de jugement, une faute politique ! S’ils furent utiles  en effet pour faire tomber Elsom, ils deviennent de fait encombrants pour gérer un club en pleine restructuration et aux résultats sportifs très décevants. Dans ce contexte, et indépendamment d’autres considérations plus professionnelles, de cible, au mois d’août, Labit me semble utilisé, en cette fin septembre, par le couple Bertrand-Archilla, comme une « arme » en direction de leurs propres « amis », pour consolider leur pouvoir et leur stratégie . Cela dit, et sur un plan strictement sportif, cette nomination, si elle était confirmée demain, devrait s’accompagner aussi d’un transfert à l’intéressé de la plénitude des pouvoirs dans l’exercice de ses nouvelles fonctions. Sans compromis avec tel ou tel – manager général, entraîneurs des avants ou des arrières… L’heure n’est plus aux petits arrangements entre « copains ». Bon dernier, le RCNM joue son maintien ; et il est plus que temps de passer enfin aux choses sérieuses…

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Que nous dit des médias la ridicule dispute Angot-Amrani…

Que nous dit des médias la ridicule dispute Angot-Amrani…

    Gros titre (et en "gras") dans "Le Point" (version numérique) : "ONPC" : Farida Amrani remet à sa place Christine Angot. Ah, ah ! Mais de quoi s'agit-il donc pour que cet honorab[Lire la suite]
Contrats aidés dans l'Aude ! le Conseil Départemental s'engage dans une vaine polémique…

Contrats aidés dans l'Aude ! le Conseil Départemental s'engage dans une vaine polémique…

Ainsi va l'info dans nos journaux. Tenez, un seul exemple, la baisse du nombre d'emplois aidés programmée par le Gouvernement. Lundi donc, dans l'Indépendant, page 2 et 3, articles, commentaires et [Lire la suite]
Nageant, il paraît que je serais aussi un "moteur de nos territoires"(de l'Aude) !?

Nageant, il paraît que je serais aussi un "moteur de nos territoires"(de l'Aude) !?

      J'apprends, sous la synthétique plume d’un conseiller départemental de l'Aude (qui ne choisit pas ses mots avec une pince à sucre), que le sport (il pensait sans doute [Lire la suite]