Contre-Regards

par Michel SANTO

Région LRMP, et pas que! Régionales 2015: si peu de leviers pour maintenir ou créer des emplois…

6906948,property=imageData,v=1,CmPart=com.arte-tv.www

La « commande publique » est souvent avancée par les candidats, et leurs têtes de file, aux élections régionales de 2015, comme le principal levier pour maintenir ou créer des emplois. Si l’on excepte celle de fonctionnaires territoriaux, qui augmentent continûment (une spécialité régionale fort justement dénoncée par la Cour des Comptes; n’insistons pas!) le pouvoir des élus régionaux et des exécutifs locaux en général et en la matière, est quasiment nul. Cela peut paraître provocateur à certains, mais les véritables « barrières à l’emploi » dans notre pays et nos régions sont de deux ordres. Et ce quoiqu’on puisse en penser – de leur nécessité ou pas – sur un plan idéologique, politique ou social. Juridique et social d’abord: pour aller vite, le Code du Travail. Financier ensuite: celui du montant des charges fiscales et sociales. Des barrières qui ne peuvent être levées que par l’État, et lui seul. Pas  la peine de faire un exposé académique pour le comprendre. Quant à la relance de l’économie par l’investissement des collectivités, la « commande publique », l’état de nos finances publiques et leur niveau d’endettement les obligent à de sérieuses économies dans leur fonctionnement et à des choix  judicieux et serrés dans leur programmation d’équipements publics: lycées, principalement, pour les Régions, collèges et routes pour les Départements, services publics de proximité pour les Intercommunalités et les communes. Sauf à augmenter significativement la fiscalité, évidemment. Avec pour conséquences une baisse de la consommation des ménages, de la croissance et donc de l’emploi…

 

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (4)

  • Nathalie MP

    |

    Bien d’accord !
    Je vois au passage dans les choix proposés sous l’article, que vous avez fait un billet sur « Pas pleurer ». Moi aussi, plus tardivement. j’ai beaucoup aimé ce livre.

    Reply

  • gilles

    |

    Tout est dit… and the show must go on!

    Reply

  • Alphonse MARTINEZ

    |

    Très juste Michel votre commentaire ,j’ai remarqué que le terme « bras de levier » était souvent utilisé par nos édiles ,le problème est qu’ils n’arrivent jamais à trouver le bon côté du manche. L’emploi ? mais ils s’en foutent Michel ,eux ce qu’ils adorent c’est faire campagne , serrer des mains, faire des courbettes pour gravir le chemin ,oh combien honorable de la notoriété . Quand ils ont un peu de pouvoir la fièvre gaspilleuse les prend ; impossible de les raisonner ,tout est permis les décisions globale aboutissent à une irresponsabilité collective . Le système est tel qu’en parfaits irresponsables ,ils n’assument jamais et ne sont pas sanctionnés des fautes commises. J’ai déjà cités quelques exemples ,qui ont ou qui vont couter plusieurs millions d’euros aux Narbonnais, mais ça continue dans l’indifférence générale, alors Michel quelle solution reste-t-il pour que notre pauvre région sorte de ce m…… ???

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Bien belle soirée, hier soir à "La Grande Librairie" avec Asli Erdogan et Dephine Minoui.

Bien belle soirée, hier soir à "La Grande Librairie" avec Asli Erdogan et Dephine Minoui.

      Bien belle soirée, hier soir à "La Grande Librairie". Busnel y recevait, entre autres, Asli Erdogan (1), icône de la résistance au régime Turc de son homonyme. Cette f[Lire la suite]
Narbonne ! Salle multimodale : réunion publique et questions restées sans réponses…

Narbonne ! Salle multimodale : réunion publique et questions restées sans réponses…

    Hier soir (enfin !), réunion publique, au Palais du Travail, à l’occasion de laquelle  Didier Mouly nous (nous car j’y étais) a présenté son projet de salle multimodale. La salle[Lire la suite]
Que nous dit des médias la ridicule dispute Angot-Amrani…

Que nous dit des médias la ridicule dispute Angot-Amrani…

    Gros titre (et en "gras") dans "Le Point" (version numérique) : "ONPC" : Farida Amrani remet à sa place Christine Angot. Ah, ah ! Mais de quoi s'agit-il donc pour que cet honorab[Lire la suite]