Contre-Regards

par Michel SANTO

Région LRMP. Une petite histoire bien loin des « valeurs essentielles de la République »…

imgres

Cette petite histoire, je la gardais pour l’après second tour des régionales. Je ne voulais pas en rajouter, pendant la campagne, sur le thème des copains et des coquins et alimenter ainsi un courant anti-parti déjà bien lourd en affaires de tous genres… L’esprit de responsabilité prenant le dessus, je me suis donc, disons le franchement, auto-censuré. Pour ce qui me connaisse un peu,  le fait est rare. Mais c’est ainsi, et n’ai, malgré tout, pas trop de regrets. La nouvelle majorité en place, succédant à la précédente dirigée par la même coalition de gauche, aura peut-être suffisamment de ressources politiques pour critiquer à son tour des pratiques qui conduisent aux résultats malheureusement constatés dans les urnes à l’occasion de ces « régionales ». Ouvrons donc les paris, et commençons par exposer les faits.

C’était le 1 décembre, si j’en crois Laurent Dubois de FR3 Midi-Pyrénées, et pendant que des cartons se remplissaient dans les couloirs de l’Hôtel de Région, à Toulouse, le Président du Comité Régional du Tourisme, une des filiales du Conseil Régional, monsieur Philippe Guérin, conseiller régional PRG, recrutait discrètement Victoria Baylet, la fille du patron du grand et seul groupe de presse de la Région LRMP. Venant directement de la Fondation « La Dépêche », sa mission sera de développer le « tourisme d’affaires », était-il précisé dans la lettre adressée aux services par Monsieur Guérin lui même. Un tourisme d’affaires qui, comme chacun sait est une des activités du groupe de monsieur Baylet, père. Énorme, non? Circonstance aggravante, à compter du 1 janvier, ce sont les Régions qui auront la responsabilité d’assurer la cohérence des politiques liées au tourisme menées par les autres collectivités territoriales… Je ne vais pas m’attarder  sur la qualification éthique de ce recrutement, mais maintenant que je ne cesse d’entendre, et lire, des déclarations sur « la nouvelle gouvernance régionale » et « l’attachement profond des Françaises et des Français aux faveurs des valeurs (1) essentielles de la République », j’attends des actes qui viendraient démontrer que la petite histoire que je viens de relater n’appartient pas – et plus – au socle des principes et convictions, aujourd’hui ostensiblement exposé… Des actes, pas de vagues et fumeuses justifications pour d’injustifiables faits.

(1) Quel beau lapsus!

(2) Communiqué de presse de Jean-Michel Baylet, Président du PRG. Dimanche 13 décembre 2015

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Lombard Jacques

    |

    Sans doute JMB voulait parler des « valeurs » des faveurs de la République, …. c’est à dire la valeur de la Liberté, de la Fraternité et de l’Egalité que nous offre la République! Enfin c’est ce que je veux croire…

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Mises en oeuvre par son ami radical président du CRT en faveur de sa fille plutôt non?

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Que nous dit des médias la ridicule dispute Angot-Amrani…

Que nous dit des médias la ridicule dispute Angot-Amrani…

    Gros titre (et en "gras") dans "Le Point" (version numérique) : "ONPC" : Farida Amrani remet à sa place Christine Angot. Ah, ah ! Mais de quoi s'agit-il donc pour que cet honorab[Lire la suite]
Contrats aidés dans l'Aude ! le Conseil Départemental s'engage dans une vaine polémique…

Contrats aidés dans l'Aude ! le Conseil Départemental s'engage dans une vaine polémique…

Ainsi va l'info dans nos journaux. Tenez, un seul exemple, la baisse du nombre d'emplois aidés programmée par le Gouvernement. Lundi donc, dans l'Indépendant, page 2 et 3, articles, commentaires et [Lire la suite]
Nageant, il paraît que je serais aussi un "moteur de nos territoires"(de l'Aude) !?

Nageant, il paraît que je serais aussi un "moteur de nos territoires"(de l'Aude) !?

      J'apprends, sous la synthétique plume d’un conseiller départemental de l'Aude (qui ne choisit pas ses mots avec une pince à sucre), que le sport (il pensait sans doute [Lire la suite]