Contre-Regards

par Michel SANTO

Régionales 2015. Quelles alliances au second tour?

832531-carte-repartissant-les-intentions-de-vote-d-apres-un-sondage-au-1er-et-2eme-tours-par-region  

Il n’est pas besoin de faire état des prévisions enregistrées par les instituts de sondages, pour le premier tour des régionales, pour ne pas  s’inquiéter des tactiques et des postures électorales de campagne qui placent désormais les partis républicains dans l’impossibilité d’effectuer, au second tour les choix raisonnables qui devraient permettre de barrer la route au Front national dans les régions où il menace de s’imposer. Comment, en effet, ne pas voir que ce qui  les sépare est infiniment moins important que ce qui les rapproche face au danger que représente la montée en puissance du Front national. Dès lors se pose cette question : « Au nom de quoi serait il immoral ou politicien de rassembler des hommes et des femmes qui partagent des valeurs communes et que, de plus, rien d’essentiel ne sépare en termes de gestion régionale ? » Je crains cependant, qu’après tout ce qui a été dit pour délégitimer toute  idée de fusion des listes de droite et de gauche, un changement de position en catastrophe ne produise l’effet inverse. Qui ne voit pourtant que se joue là aussi la présidentielle de 2017, avec, à la sortie, un nécessaire gouvernement d’union nationale?

Cet article aussi sur Telos: « À la veille des régionales » (ici)

 

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • phthoreux

    |

    Hélas, il semble un peu tard pour endiguer le péril. Droite et Gauche traditionnelles portent une très lourde responsabilité dans la montée du FN (la Droite a laissé faire par niaiserie et manque de conviction, la Gauche a fait pire, elle l’a dopé par calcul politicien !).
    il est peut-être temps de se résoudre à voir ce parti prendre dans le jeu démocratique une part active, car on ne peut continuer à rejeter par principe plus d’un tiers des opinions. La pseudo-fusion des listes de droite et de gauche apparaîtrait comme un dernier et dérisoire rempart avant le tsunami…
    Le plus grave est d’avoir continument exclu le FN du jeu démocratique, ce qui a contribué à le radicaliser, et surtout qui l’oblige a être majoritaire tout seul. Hélas, cela va peut-être finir par se produire et cela ne sera sans doute pas bon… Mais sera-ce pire que cette belle brochette d’andouilles qui nous conduit en douceur à la faillite ? That is the question…
    Bien à vous

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Au lendemain de ce second tour, à voir et entendre une droite déchirée et une gauche en quenouille, le pire est à craindre, en effet. Sidérante de bêtise et de lâcheté, notre classe politique… Bonne soirée P.H Thoreux…

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Les métropoles de Toulouse et Montpellier se développent en isolat…

Les métropoles de Toulouse et Montpellier se développent en isolat…

    La récente réforme territoriale a donné aux métropoles* des compétences accrues et des capacités de dialogue importantes avec les autres échelons administratifs. Et le discours souve[Lire la suite]
Que faire de la plus grande nécropole romaine de la Narbonnaise découverte aux pieds du MuReNa ?

Que faire de la plus grande nécropole romaine de la Narbonnaise découverte aux pieds du MuReNa ?

Dans un billet publié le 10 janvier (4000 "vues" à ce jour), j'informais mes lecteurs d'une découverte archéologique exceptionnelle sur un terrain jouxtant le musée régional de la Narbonne antique (Mu[Lire la suite]
L'indépendant était avec la Région en direct de las Vegas !

L'indépendant était avec la Région en direct de las Vegas !

    Samedi 13 janvier, page 19 de l'Indépendant : "Interview de la Vice-Présidente de la Région Occitanie, chargée de l’économie", madame Nadia Pellefigue (article complet en cliquant[Lire la suite]