Contre-Regards

par Michel SANTO

Sondage: le problème du PS n’est pas qu’il ne serait «pas assez à gauche»…

Sondage-PS-LPA-medium

Guy-Alain Bembelly, dans son blog, dimanche, s’en prend à l’institut de sondage Odoxa. Un institut qu’il ne soupçonne plus d’être à la solde du couple Valls-Macron. Il  en est persuadé! La preuve? Les résultats d’un de leurs sondages, publié pendant l’université d’été du PS à la Rochelle qui, comme tout le monde le sait, s’est déroulée dans une ambiance studieuse et fraternelle. Et de citer:

sondage-les-sympathisants-ps-precc81fecc80rent-valls-acc80-f-hollande

Image complétée par celle d’un Macron écrasant, auprès de l’ensemble des français, Cambadélis. Ce qui, franchement, n’est pas un scoop. Le contraire l’eût été…

Non, l’important, passé sous silence par  les commentateurs de ce sondage, et pas seulement Bembelly, est ailleurs. Le problème du PS n’est pas qu’il ne serait «pas assez à gauche», en effet, (seulement 40% des Français lui font ce reproche), mais plutôt que le gouvernement socialiste au pouvoir est jugé «inefficace économiquement» par 69% des Français. Voici l’analyse qu’en fait l’Institut Odoxa lui même:

L’explication de ce fort rejet, tant du PS que du gouvernement actuel est simple et ne relève guère des injonctions entendues à la Rochelle. Le débat qui anime chaque université d’été de la Rochelle sur l’insuffisance des marqueurs de gauche de la politique du gouvernement existe bien dans auprès des militants qui débattent dans les couloirs de l’Encan, mais préoccupe de moins en moins les Français comme les sympathisants socialistes. En effet, les Français ne sont « que » 40% à trouver que le PS n’est pas assez à gauche, contre 21% qui pensent qu’il l’est « trop » et 37% que son positionnement est bien équilibré, « ni trop ni pas assez à gauche ». Principaux enseignements Même auprès des sympathisants socialistes, le sujet de l’orthodoxie de gauche du PS n’est pas si majeur, puisque les sympathisants ne sont plus qu’un sur deux (51%) à juger que leur parti n’est « pas assez à gauche ». Les autres estimant son positionnement bien équilibré (45%) ; ceux qui le jugent trop à gauche étant toujours très minoritaire (4%). En outre la part de ceux qui lui reprochent d’être insuffisamment à gauche a eu plutôt tendance à baisser depuis ces neuf derniers mois : ils étaient 54% à lui faire ce reproche en décembre 2014. Si le PS est si impopulaire dans l’opinion et si on lui reproche de mal incarner la gauche ce n’est donc pas parce qu’on reprocherait une « dérive sociale-libérale » du gouvernement Valls ou parce que les sympathisants s’étrangleraient à l’annonce des mesures pro-business prônées par Emmanuel Macron. C’est tout simplement parce que les mécontents qu’ils s’agissent des Français, des sympathisants de gauche, ou même des sympathisants du PS, estiment que la politique du gouvernement n’est pas suffisamment efficace. C’est plus grave. Ainsi lorsque l’on interroge les personnes qui disent avoir une mauvaise opinion du gouvernement, 69% la justifient avant tout parce qu’ils estiment que la politique du gouvernement n’est pas efficace alors qu’ils ne sont que 29% à justifier leur mécontentement par un désaccord avec le positionnement politique du gouvernement. Le rapport est encore plus net auprès des sympathisants de gauche (72% contre 26%) et des sympathisants socialistes (84% contre 16%). Si ce reproche en incompétence est plus sévère qu’un reproche qui serait lié à l’idéologie il permet aussi d’avoir plus d’espoirs de renverser la vapeur. Si les résultats économiques venaient à poindre, une bonne partie de l’impopularité du gouvernement et du PS viendraient aussi à se dissiper… c’est tout le pari de François Hollande et de Manuel Valls.

Voilà qui est à la fois plus grave pour le parti et sa « culture », et source de réconfort pour le trio Hollande-Valls-Macron… Enfin, si l’on croit que la présidentielle se jouera sur une légère inversion de la courbe du chômage. Ce dont je doute!  le MJS et les frondeurs vont aimer.  

Mots-clefs : , , , , , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (7)

  • Phthoreux

    |

    Effectivement, ces questionnements pour déterminer si le PS est trop ou pas assez à gauche pourraient être comiques si la situation du pays n’était pas ce qu’elle est ! De même s’interroger pour savoir si Hollande va pouvoir se représenter dès que le chômage fait mine de baisser de 0,1 point, c’est grotesque.
    Les petites phrases de Macron relèvent à mon sens de la stratégie concertée avec Valls et Hollande. Mais c’est aussi efficace que la tactique du gendarme, immortalisée par Bourvil… Dire tout et son contraire pour leurrer l’opinion et tenter de recoller les morceaux d’une majorité artificielle, ça ne fait pas une politique, et encore moins une action. Si Macron était sincère, il serait parti de ce gouvernement depuis longtemps. Il n’aurait entre autres pas accepté qu’on produise en son nom une loi aussi vide de substance…
    Bien à vous.

    Reply

    • Pelissier

      |

      L’incompétence du pouvoir est toujours le principal reproche que font les citoyens, y compris des partis de gouvernement, à leurs responsables, au bout de quelques mois si les résultats ne sont pas à la hauteur des attentes. Hors en France, ils ne le sont jamais quel que soit la couleur du pouvoir.

      Reply

  • Olivier Bigou

    |

    Ils, ceux qui gouvernent, ne controlent rien depuis bien longtemps (depuis 1973 exactement)…ce sondage montre bien l’ignorance totale ds laquelle sont tenus les votants (en général)…et faire du commentaire sur du sondage qui devrait expliquer keke chose…ressemble plus à pisser dans un violon…percé..je dis ça je dis rien…En17 nous retrouverons Nicolas contre Marine au second tour et Nicolas sera réélu avec l’accord de 9% des français…la sentait vous??

    Reply

  • Rosemonde GEPPERT

    |

    Pour comprendre, il faut la connaissance des gouvernances précédentes dans le conteste historique, géopolitique et économique de l’époque, prendre en compte la situation actuelle, et formuler les critiques…sur ce qui pourrait être mis en place…..Mais en France, il est impossible de réformer…..Le gouvernement actuel fait ce qu’il peut…..Éviter la paupérisation, car le chômage va continuer……. Éradiquer la délinquance pour les plus jeunes dès la maternelle…..(car pour les plus âgés, un dur labeur)…Pour les entreprises, le gouvernement compense un SMIC parfois trop élevé pour certaines catégories professionnelles, pour faciliter l’embauche…….Et cela grogne pour les autres…….Pour les 35 heures MACRON a dénoncé la mise en place des 35 heures sans consultation des entreprises……ect…….C’est ce que moi je comprends…………..

    Reply

    • Pelissier

      |

      Oui, c’est cela … Réformer est la quadrature du cercle dans ce pays, même lorsque la réforme semblé frappée du coin du bon sens (suppression des privilèges de certaines corporations ayant pour effet de geler l’embauche).
      A ce sujet, d’ailleurs, les gouvernements font preuve d’un pusillanime ridicule … Que craindre des pharmaciens en colère, ou des notaires ?
      Et même des taxis … le blocage du périphérique peut-il raisonnablement se perpétuer, si au bout de deux jours on impose (pour des raisons de sécurité) la libre circulation sur 3 voies sur 4 ?

      Reply

      • phthoreux

        |

        Le gros problème en France est que les politiciens n’ont pas de conviction. lls en changent comme de veste et leurs programmes électoraux se bornent à des promesses, pour lesquelles ils ne se sentent aucunement engagés.
        Nous avons donc devant nous une perspective totalement vide, où l’on se paie de mots creux, de polémiques oiseuses, et de petites phrases détonantes mais sans lendemain, histoire de remplir un peu ce néant abyssal…

        Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Plan "Action Coeur de Ville " : Y'a plus personne à filmer !

Plan "Action Coeur de Ville " : Y'a plus personne à filmer !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : "Plan "Action Coeur de Ville " : À Narbonne, Malquier est prêt !"         Vous pouvez agrandir l'image en cliqua[Lire la suite]
Un plan "Action coeur de ville" pour les villes moyennes... et donc pour Narbonne !

Un plan "Action coeur de ville" pour les villes moyennes... et donc pour Narbonne !

        À Narbonne, comme dans une trentaine de villes moyennes (dont Béziers, Carcassonne, Perpignan etc.), plus d’un quart des jeunes ne sont pas insérés (contre 14[Lire la suite]
Si la terre était ronde, il n’y aurait pas de vacances. L’homme ne pourrait plus se reposer.… (A.Vialatte)

Si la terre était ronde, il n’y aurait pas de vacances. L’homme ne pourrait plus se reposer.… (A.Via

        "Il ne faut jamais mettre un homme, sans un entraîne­ment progressif, en face d’une situation qui l’oblige soudainement à réfléchir à plusieurs choses. Le san[Lire la suite]