Contre-Regards

par Michel SANTO

Sortir de « l’hypocrisie nationale » et de ses dangers! Un devoir national.

hypocrisie

Comment faire semblant de l’ignorer, ce dernier sondage de l’IFOP pour le « JDD » de ce dimanche 15 février ? Le parti de madame Le Pen est crédité de 29% d’intentions de vote, et l’UMP et le PS, seraient, l’un et l’autre, devancés, lors des élections départementales des 22 et 29 mars. Et comment s’en étonner surtout à voir les rayons «politique» des grandes et petites librairies emplis de livres à son sujet, les médias écrits, audios ou télés saturés de commentaires et de polémiques sur sa dangerosité , et les partis dits de gouvernement fuir les graves questions qui préoccupent la France et les français en « lepénisant » la sécurité, l’intégration etc…Comment donc, dans ce flux promotionnel de fait et permanent, et de procès en sorcellerie inopérants, qui placent le FN au centre de la vie politique française, faire semblant de s’étonner et de s’indigner des résultats annoncés par les propres experts électoraux du PS, à savoir la perte d’une vingtaine de départements présidé par un de leurs élus. Un résultat qui permettrait à l’UMP, certes, de crier victoire,  mais tout en confortant le parti d’extrême-droite dans ses positions et ses thématiques. Avec, comme conséquence attendue, des présidentielles 2017 à très hauts risques où la gauche réformiste et la droite modérée parient déjà sur une victoire de leur camp, à l’arraché, au second tour, ainsi qu’aux législatives suivantes

Comment surtout ne pas comprendre que rester figer sur des stratégies d’évitement fondées sur la dénonciation morale et la crainte politique de traiter, au fond et de front, les profondes fractures du pays: un chômage important (5,5 millions de personnes privées d’emploi), l’impuissance de l’Etat et des politiques publiques, la fragmentation sociale et la violence quotidienne, le rapport de l’islam, osons le dire, à la République etc…, c’est , comme vient de l’affirmer , à raison, Manuel Valls, placer Marine Le Pen aux «portes du pouvoir».

Un premier ministre qui semble enfin décidé à ouvrir ces débats malgré une forte opposition dans les rangs de son propre parti, des Verts et de la gauche de la gauche. S’il persistait, cela ne manquerait pas cependant d’ouvrir, dans tout le champ politique, à gauche et au PS en particulier, mais plus encore dans la droite modérée, de l’espace idéologique et politique, en faisant sauter les obstacles moraux et psychologiques exercés par la pression des extrêmes de gauche et de droite, aujourd’hui préjudiciables aux deux grands «partis» dits, encore!, de gouvernement.

Une conjoncture nouvelle semble donc se dessiner qui devrait prendre appui sur l’élan républicain et ses ressources psychologiques et politiques, né des attaques terroristes contre Charlie Hebdo et le supermarché Hyper Cacher. La ligne de crête, je le sais, est très étroite, mais je ne vois pas d’autres chemins pour s’attaquer aux graves problèmes qui menacent la cohésion de notre société, que de soutenir toutes les initiatives allant dans ce sens, qu’elles viennent de Manuel Valls ou d’autres leaders chez ses adversaires républicains.

Ce chemin, c’est celui de la «vérité » et du courage, pour sortir enfin d’une forme « d’hypocrisie nationale » paralysante et dangereuse … C’est un devoir national!

Mots-clefs : , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Pantalonnades narbonnaises, suite...

Pantalonnades narbonnaises, suite...

    Monsieur Éric Parra, l’adjoint en charge du commerce, notamment, de ma charmante petite ville est très, très en colère. L’un de ses administrés, restaurateur de son état, serait [Lire la suite]
À l'Élysée plus grand monde ne parle à la presse, dit-on !

À l'Élysée plus grand monde ne parle à la presse, dit-on !

Dans son billet politique, Frédéric Says, sur France Culture, ce matin, se plaignait du tarissement des sources d’information auprès desquelles ses confrères journalistes s’alimentaient sous la [Lire la suite]
Didier Mouly sait-il encore où il campe et sur quel pied danser !

Didier Mouly sait-il encore où il campe et sur quel pied danser !

    Lors du dernier conseil municipal, Didier Mouly a fait un surprenant discours introductif de politique générale. Il y a notamment déclaré que l’actualité tant nationale que l[Lire la suite]