Contre-Regards

par Michel SANTO

Sous le nouveau « look » du président PS du Conseil Départemental André Viola, un changement de « ligne » ?!…

   

Nouveau look pour André Viola, le président du Conseil Départemental de l’Aude, pour sa première apparition post-estivale dans les colonnes de l’Indépendant !  La photo est soignée, insistante… on la croirait sortie d’un studio… Barbe et moustache de deux ou trois jours, col de chemise ouvert, gestuelle aérienne, comme si, paradoxalement, son humiliante chute aux législatives dernières et l’effondrement du PS dans son département, lui avait donné un déconcertant « coup de jeune »… Seul son regard empreint d’une vague tristesse et son large front plissé de profondes rides semblent toutefois exprimer encore  l’amertume d’avoir vu son plan de carrière brutalement balayé par son imprévisible (à son sens !) défaite électorale – individuelle et collective.

Mais ce qui frappe surtout de ce que rapporte Laurent Rouquette (voir son article du jour dans l’Indépendant : en intégralité ici) de la conférence de presse donnée par André Viola, est la permanence d’un certain type de discours marqué par l’occultation, la dépréciation des faits, ou le travestissement d’évidentes, si je puis dire, réalités politiques . Comme à l’exemple du projet de  Gare TGV à Montredon ou de la ligne à grande vitesse Toulouse-Narbonne, ou, plutôt que de prendre acte qu’elles ne se feraient pas à l’échéance du prochain contrat État-Région, à tout le moins, le président de l’exécutif départemental « tourne autour du pot » et feint de l’ignorer  en se contentant de s’inquiéter d’une « menace » pour la première, et d’un « report » pour la seconde. Les propos tenus à ce sujet tant par le Président de la République que son Premier Ministre et les ministres concernés étant pourtant sans ambiguïtés. Priorité en effet est donnée au réseau existant et sur les trains du quotidien… Conséquemment, les 60 kilomètres du contournement de Nîmes et Montpellier seront certes bien mis en service en décembre, mais la LGV Bordeaux Toulouse, le projet le plus avancé attendra encore longtemps sa mise en service. (Elle coûterait 9 milliards, rappelle-t-on au gouvernement ! Ce qui renvoie le tronçon manquant entre Montpellier et Perpignan, et ses gares, et la liaison Bordeaux Toulouse, aux calendes grecques … Les « coups de com » de la Région Occitanie sur ses LGV et Gares TGV pendant la campagne des régionales et cette dernière présidentielle ne pouvaient masquer cette réalité souvent énoncée ici (tags LGV ou TGV).

Je note cependant une certaine facture dans les propos rapportés, très éloignée du style et du ton que l’on trouvent quotidiennement dans les commentaires, notamment sur les réseaux sociaux, d’une certaine « base » militante du « socialisme » audois, plutôt portée sur la critique systématique, l’invective rageuse et l’indignation agressive, envers la politique (et les décisions prises) menée par l’Élysée et son gouvernement. L’ensemble dont fait état Laurent Rouquette est, de fait, plutôt courtois, comme si André Viola se rappelait qu’il avait été, pendant la primaire du PS, le porte parole de Manuel Valls dans ce département et que son ancien mentor était actuellement un membre loyal de la majorité gouvernementale…

   

Mots-clefs : , , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • coupeaux

    |

    bien sur super les lignes TGV !!mais au détriment de la maintenance des lignes secondaires mal entretenue (pour gagner quoi) il faut faire la part des choses………….

    Reply

  • coupeaux

    |

    Pas foule sur le TGV ! Pour gagner un peu de temps ça coûte cher ! En plus : gênes des riverains qui sont sur le passage!

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Que nous dit des médias la ridicule dispute Angot-Amrani…

Que nous dit des médias la ridicule dispute Angot-Amrani…

    Gros titre (et en "gras") dans "Le Point" (version numérique) : "ONPC" : Farida Amrani remet à sa place Christine Angot. Ah, ah ! Mais de quoi s'agit-il donc pour que cet honorab[Lire la suite]
Contrats aidés dans l'Aude ! le Conseil Départemental s'engage dans une vaine polémique…

Contrats aidés dans l'Aude ! le Conseil Départemental s'engage dans une vaine polémique…

Ainsi va l'info dans nos journaux. Tenez, un seul exemple, la baisse du nombre d'emplois aidés programmée par le Gouvernement. Lundi donc, dans l'Indépendant, page 2 et 3, articles, commentaires et [Lire la suite]
Nageant, il paraît que je serais aussi un "moteur de nos territoires"(de l'Aude) !?

Nageant, il paraît que je serais aussi un "moteur de nos territoires"(de l'Aude) !?

      J'apprends, sous la synthétique plume d’un conseiller départemental de l'Aude (qui ne choisit pas ses mots avec une pince à sucre), que le sport (il pensait sans doute [Lire la suite]