Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne: sur le sentier sculpturel de Mayronnes.

imgres-1-copie-1

Mercredi dernier, randonnée sur le sentier « sculpturel » de Mayronnes. Une belle surprise, malgré un temps triste et maussade . On s’arrête devant une « œuvre » d’Anne Sarda : un genévrier sec, mort ; branches tordues, décharnées… désespérément tendues vers un ciel  sombre, épais, pluvieux. Je l’imagine  au moment de « sa mise en scène », en mai, peut-être, de l’année dernière, sous un soleil brûlant. Un squelette tourmenté sur une terre nue, épuisée. Tout le tragique de la vie !

Il pleure des larmes de sang, comme nous pleurerons les mêmes larmes de sang, nous dit Anne Sarda, en épitaphe, à son pied.

mayr1

Et puis, et puis, on s’attarde sur ce genévrier, sous la pluie, en ce jour des Cendres ; et soudainement, dans cet enchevêtrement de branches mortes, couleur de pierre, inattendue, inouïe, la vie… Une goutte de sang, comme par miracle. Une larme d’espérance, comme celles que l’on pleure à la naissance d’un enfant…

ge-ne-vrier

Texte écrit en février 2013; photos:P.Montagnac 

 

 
     

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Mais qui réfléchit aux conséquences de l'externalisation de ses "services publics" ?

Narbonne ! Mais qui réfléchit aux conséquences de l'externalisation de ses "services publics" ?

      Voilà, c’est fait ! Le siège du Grand Narbonne (et les services) va quitter le centre ville pour s’installer à sa périphérie (au sein d’une zone d’activités – et commer[Lire la suite]
Salut les copains !

Salut les copains !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : "Salut les copains !"           Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus. Tous les croquis et car[Lire la suite]
Jean-Pierre LE GOFF : « Le mythe Johnny : entre nostalgie des Trente Glorieuses et sacralisation du rebelle »...

Jean-Pierre LE GOFF : « Le mythe Johnny : entre nostalgie des Trente Glorieuses et sacralisation du

      Propos recueillis dans "Le Figaro" du jeudi 7 décembre par Vincent Trémolet De Villers. Extraits : La mort de Johnny Hallyday a déclenché une très forte émotion collec[Lire la suite]