Contre-Regards

par Michel SANTO

Articles marqués avec ‘Aude’

Deux ou trois mots sur mon « silence » sur le procédé Thor d’Areva-Malvési (Pas seulement !)

 

Source : association Rubresus.

 

Une « baleine rieuse » s’ébat depuis quelques jours dans le flux de mes rares billets estivaux et s’échauffe, car je ne dirai rien des graves menaces que ferait peser l’usine d’Areva sur l’environnement, la santé et la vie des habitants de Narbonne et de ses environs.

Aude, 2eme circo : Alain Perea élu ! Rapide analyse après deuxième tour…

     

Rapide  analyse après ce deuxième tour ! Pour constater que dans l’ex-Languedoc-Roussillon le mouvement de La REM emporte tout ou presque, comme dans l’ensemble de la Région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée (1), en ne laissant que 5 sièges, sur 23, à son opposition : FI (1) LR (1) FN (3). Le Ps, jusqu’ici dominant est rayé de la carte ! Et dans l’Aude, suprême humiliation, le président du Conseil Général André Viola, seul rescapé du premier tour, est sèchement battu au second dans une circonscription considérée jusqu’ici  comme imperdable ! Enfin dans le 2eme circo, de ce même département, la mienne, Alain Perea de LREM, remporte facilement cette élection face au candidat du FN. Une élection qui ouvre, comme partout ailleurs, une ère politique nouvelle dans la Narbonnaise. La performance et l’élection d’Alain Perea, le place, objectivement, avec ses soutiens de gauche, de droite et du centre, et d’ailleurs, en situation d’animer et de structurer ce nouveau parti en voie de constitution, afin de préparer les prochaines échéances électorales, notamment. Avec en ligne de mire les prochaines municipales. Le plus difficile, pour lui et ses amis, sera de filtrer  à l’entrée tous ceux qui, comme toujours dans ces circonstances, sont prêts à lâcher leurs anciennes maisons pour se placer dans le sillage des vainqueurs. Cela dit, il dispose déjà d’une solide base d’appui avec tous ces maires de l’Agglo (2), et non des moindres, qui ont soutenu, depuis son lancement, sa candidature : Codorniou (Gruissan), Rocher (Coursan), Héras (Saint Marcel), Bastié (Sallèles), Devic (Caves)… Une Agglo, dans laquelle le nouveau député ne siègera plus que comme simple conseiller communautaire, et  qui n’est plus, de surcroît, détenue par le PS, son Président en ayant démissionné juste avant ces législatives. En incidente d’ailleurs, on peut se poser la question de savoir, si dans ce nouveau contexte, un groupe LREM, n’aurait pas tout intérêt à se former, ne serait-ce que pour faire le compte, si je puis dire, et la clarté, des forces politiques en présence au sein du Grand Narbonne. Bref, les initiatives politiques ne vont pas manquer dans les mois qui viennent, dans un paysage politique où les rapports de forces ont profondément évolués : consolidation des votes FN et LR, installation de LREM et de France Insoumise, effondrement du PS…

  (1) La répartition des 49 nouveaux députés d’Occitanie est la suivante :
  • 35 La République en Marche
  • 3 Parti socialiste
  • 3 France Insoumise
  • 3 Front National
  • 3 Les Républicains
  • 2 Parti Radical de Gauche.

(2) Auxquels il faut ajouter des conseillers municipaux et d’anciennes adjointes du maire divers droite de Narbonne, entre autres communes…

 

2eme circo de l’Aude, Xavier Verdejo, candidat du Parti Communiste Français et du Front de Gauche, soumis à la question !

J’ai adressé un petit (et léger) questionnaire – dans le style du questionnaire de Proust ! – aux candidats à l’élection législative des 11 et 18 juin sur la deuxième circonscription du département de l’Aude investis par leur parti ou mouvement. Leur profession de foi politique étant disponible en abondance et ailleurs, il m’a semblé utile – et amusant ! – de les soumettre à ce petit « jeu intellectuel ». Leur réponse – s’ils répondent ! – sera mise en ligne, dans l’ordre de leur réception. Pour celles ou ceux qui n’auraient pas reçu ce « questionnaire », il est bien entendu très facile de me le faire savoir – et de me le demander !…

Législatives 2017 ! Il existe bien une « intelligence collective » du corps électoral…


Dimanche matin, aux Halles, autour d’un tonneau et devant un café, évaluant les chances des divers candidats aux législatives, cette remarque désabusée d’un de mes interlocuteurs à propos de la députée sortante PS dans ma circonscription : « elle a un bon bilan, tout de même ! elle sera réélue… » Un bilan ? Comme si celui d’une députée, qui fait et contrôle la loi, devait différer de celui de sa majorité gouvernementale et de son gouvernement, lui faisais-je remarquer… et un bilan sanctionné de fait par la défaite cuisante du candidat de son parti à la présidentielle : 6% seulement d’électeurs se sont prononcés en sa faveur !

2eme circo de l’Aude, Marie-Hélène Fabre, candidate du Parti Socialiste, soumise à la question !

   

J’ai adressé un petit (et léger) questionnaire – dans le style du questionnaire de Proust ! – aux candidats à l’élection législative des 11 et 18 juin sur la deuxième circonscription du département de l’Aude investis par leur parti ou mouvement. Leur profession de foi politique étant disponible en abondance et ailleurs, il m’a semblé utile – et amusant ! – de les soumettre à ce petit « jeu intellectuel ». Leur réponse – s’ils répondent ! – sera mise en ligne, dans l’ordre de leur réception. Pour celles ou ceux qui n’auraient pas reçu ce « questionnaire », il est bien entendu très facile de me le faire savoir – et de me le demander !…

Articles récents

"C'est un déséquilibré", "Je me suis régalé", et autres mots et phrases que je ne supporte plus…

"C'est un déséquilibré", "Je me suis régalé", et autres mots et phrases que je ne supporte plus…

        C'est un mot, ou une phrase, lu et entendu dans les médias, après le massacre de Barcelone, qui me sort par les trous du nez : "déséquilibré". Un terroriste islam[Lire la suite]
Le président Macron, la communication et l'information spectacle !

Le président Macron, la communication et l'information spectacle !

          Dans son blog, Bernard Lecomte écrit ceci : « En démocratie, le pouvoir vient du peuple. Pour tout dirigeant élu, la tentation est d’entretenir [Lire la suite]
Le Président du Cépralmar pêche son directeur chez les "siens". C'est pas bien !

Le Président du Cépralmar pêche son directeur chez les "siens". C'est pas bien !

    Pour restaurer la confiance dans le fonctionnement de notre démocratie, le Parlement a adopté deux lois fondées sur des dispositions simples et exigeantes. Un ensemble qui avant,[Lire la suite]