Contre-Regards

par Michel SANTO

Articles marqués avec ‘Bascou’

Questions (impertinentes) sur l’annonce parlementaire d’une prison en Narbonnaise, notamment ! | Contre-Regard.com

une-independant


Amusante la réaction enthousiaste des responsables et militants socialistes locaux à l’annonce de la création d’une prison dans la Narbonnaise. Une initiative qui , en d’autre temps pas très lointains, aurait été  en effet  condamnée au motif de sa nature « exclusivement répressive, d’enfermement… » etc… etc… ; et de son orientation si manifestement contraire à des principes politiques et philosophiques qu’incarnaient encore récemment madame Taubira : prévention, « emprisonnement » hors les murs etc… etc…

Le préfet de l’Aude aurait-il dérapé sur le Pont de Carcassonne ? | Contre-Regard.com

accident


Je n’avais  jamais entendu parler du préfet de l’Aude jusqu’à ce jour récent où il s’est cru obligé d’apporter une mise au point (ici)  politique et improvisée – sur la gestion du dossier du Pont de Carcassonne afin de dédouaner – confusément – l’absence dans les discussions préalables à son bouclage, du Grand Narbonne et de son Président Jacques Bascou.

RCNM ! Une communication audacieuse | Contre-Regard.com

maxsportsworldtwo409695


« L’union sacrée » pour la promotion du RCNM à des limites que la passion politique entend bien respecter. Du côté des politiques, en effet, on ne joue pas toujours groupé.  C’est du moins l’image donnée vendredi dernier – Narbonne recevait Albi – par la composition de la loge d’honneur du Parc des Sports et de l’Amitié. 

C’était aussi la rentrée politique du maire de Narbonne | Contre-Regard.com

chanteau-rues-chemin-des-ecoliers


Si je n’avais rien écrit sur la rentrée politique de Didier Mouly, on aurait pu, à raison, penser que son interview donnée au Midi Libre du 7 septembre m’était indifférente. À la vérité, ayant toutefois fait l’effort de la lire, je dois confesser  que ce genre de prose, outre qu’elle ne m’a rien appris que je ne sache déjà des projets de notre maire et  des débats politiques du petit « mundillo » local,  finit toujours par me faire regretter les quelques secondes consacrées à sa lecture.

Chronique de Narbonne. Nos élus aiment les chiffres, pas les comptables…

ambition

Conférence de presse de Jacques Bascou rapportée par Laurent Rouquette dans l’Indépendant de Jeudi 18 Septembre (1). Titre: « Un budget sain pour le Grand Narbonne ». Soit! Mais on apprend dans le texte que ce qui est  présenté comme une maîtrise de la masse salariale est en réalité une absence de contrôle des charges de personnel. Curieuse maîtrise, pour un vrai relâchement! Elles augmenterons en effet de 4% – 1% pour le recrutement, 3% pour des hausses de traitement, mécaniques. Et Jacques Bascou de justifier ainsi cette hausse: « le personnel, ce sont des services au public qui ne peuvent pas être réduits de manière uniquement comptable ». Autrement dit, les services au public étant par nature en croissance constante, pour ne pas dire infinie; et les élus n’ayant pas de comptes publics à rendre à leurs administrés, n’étant pas des comptables, les charges de personnel ne sauraient qu’augmenter. Problème! Les communes membres du Grand Narbonne raisonnent de la même façon et augmentent elles aussi leurs dépenses de personnel, bien que les 3/4 des compétences et des agents qui vont avec aient été transférés à l’Agglo. Cherchez l’erreur!

Articles récents

Élection d'Alain Perea à l'Assemblée Nationale et ses conséquences au Grand Narbonne, et ailleurs !

Élection d'Alain Perea à l'Assemblée Nationale et ses conséquences au Grand Narbonne, et ailleurs !

  Alain Perea, élu député, libère donc ses mandats de maire de Villedaigne et de Vice-Président du Grand Narbonne. Question ! quelle sera la proposition que présentera Jacques Bascou au [Lire la suite]
Carole Delga, présidente de la Région Occitanie : "Mon bureau, c'est le terrain" ! Quésaco ?

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie : "Mon bureau, c'est le terrain" ! Quésaco ?

        Madame Delga ne rate pas une occasion, lors de ses déplacements en région, pour affirmer avec autorité que son "bureau, c'est le terrain" (1). Une expression [Lire la suite]
14 Juillet en Occitanie ! Il reste encore des "seigneuries" locales à faire tomber !

14 Juillet en Occitanie ! Il reste encore des "seigneuries" locales à faire tomber !

    Monsieur Méric préside le Conseil Départemental de la Haute Garonne. Il est socialiste… et républicain. La preuve ? Il fait de son institution et de son « hôtel » , en ce jou[Lire la suite]