Contre-Regards

par Michel SANTO

Articles marqués avec ‘Denis Codorniou’

Chronique de Narbonne et de la Grande Région. Le PRG aux Abattoirs de Toulouse: pour qui « tuer » ?

201506141421-full

Plusieurs élus du Parti radical de gauche ont visité, hier après-midi, le musée des Abattoirs à Toulouse. Sylvia Pinel, ministre du Logement, de l’Égalité des territoires et de la Ruralité était accompagnée par l’ancien international de rugby et maire de Gruissan Didier Codorniou, de Dominique Salomon, vice-présidente du conseil régional de Midi-Pyrénées, déléguée à la culture et de Frédéric Lopez, président du groupe des Radicaux de gauche au conseil régional du Languedoc-Roussillon.

Le photographe les a fixés devant « La dépouille de Minotaure en costume d’Arlequin », que Pablo Picasso a conçu avec Luis Fernandez en 1936 pour la pièce « 14 Juillet » de Romain Rolland, afin de célébrer symboliquement le premier quatorze juillet du Front Populaire. En réalité, une oeuvre entièrement réalisée par Luis Fernandez. Picasso, comme pour beaucoup d’autres oeuvres signées de lui, s’est contenté d’apposer quelques touches finales au travail de son ami espagnol…

Nul hasard, évidemment, dans cette mise en scène. Il est établi maintenant, en effet, que le PRG se prépare à  partir seul aux régionales de décembre 2015, en Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon. La décision finale est pour l’instant suspendue aux résultats de la rencontre entre Baylet et Valls, avec un portefeuille ministériel à la hauteur des ambitions du patron du PRG, certainement à l’ordre du jour. Mais Philippe Saurel est lui aussi dans la course, et sera le même jour chez le premier ministre, avec les mêmes ambitions…

Revenons donc à cette toile, et à son sens politique, très chargée symboliquement. Que voit-on au premier plan? Un Minotaure mort en habit d’arlequin soutenu par un géant ailé à tête d’aigle qui évoque la figure d’Horus, dieu solaire égyptien; ainsi que de très puissantes allusions tauromachiques propres à l’univers de Picasso. Le message envoyé des Abattoirs de Toulouse – autre message collatéral! – est clair: la course ( au sens taurin du terme ) entre PRG et PS n’est pas terminée.

Tout un programme! Qui portera la tête d’Horus?

 

Chronique de Narbonne et de la Grande Région. La guerre des dames Delga et Pinel aura-t-elle bien lieu?

Pour la grande région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon, Le PS a désigné depuis longtemps sa tête de liste : il s’agit de la secrétaire d’Etat Carole Delga, qui mène déjà campagne avec Damien Alary, l’actuel régent du Languedoc-Roussillon, en numéro 2. Et Christophe Borgel, député PS de la Haute-Garonne, le monsieur élections au PS, vient de le déclarer tout net :  « Le PRG n’aura pas la tête de liste. Ils l’ont déjà eu pour les Européennes dans la grande circonscription PS. Rappelons que 11 des 13 départements de la future grande région sont détenus par le PS ». Une tête de liste que Jean-Michel Baylet revendiquait pour la ministre du Logement, la Tarn-et-Garonnaise Sylvia Pinel. Conséquence, si le PRG ne plie pas, Sylvia Pinel conduira une liste autonome, avec ou sans Philippe Saurel et ses amis.

Chronique de Narbonne. La publication des bans de Pinel et Codorniou!

1157372_158_obj7483801-1_667x333

Disons-le franchement, ce n’est pas la construction de logements sociaux qui a motivé le déplacement de madame Pinel, la ministre radicale de gauche du Logement, hier à Narbonne. Ses préoccupations sont plus intéressées, si je puis dire. Nous sommes à 7 mois des régionales, et le patron de son parti, monsieur Baylet, n’écarte pas l’idée d’y partir seul. En tout cas, il fait monter la pression auprès du PS pour, le moment venu, éventuellement, négocier des places en position de force. C’est donc en  préparation d’un futur voyage de noce que Sylvie Pinel est venue à Narbonne. Reçu par l’heureux élu, Didier Codorniou, c’est en sa compagnie, et sous son ombrelle, qu’il a été porté à la co-présidence du PRG de l’Aude. Une publication de bans, en quelque sorte. Radicale et osée. Politiquement j’entends…

Photo: Midi Libre

Mes Contre-Regards du 28 février 2015 sur Grand Sud FM : troisième partie avec Didier Codorniou, maire de Gruissan, Vice-Président du Grand Narbonne et de la Région Languedoc-Roussillon.

Codorniou_Didier_26fev15_Radio_BarquesDidier Codorniou était notre invité sur Radio Barques. Des questions lui ont été posées sur sa récente adhésion au PRG, le Parti des Radicaux de Gauche, et sur ses ambitions pour les élections régionales de décembre 2015, notamment…

Lire

Chronique de Narbonne: Sortir par le haut du conflit Grand Narbonne-Ville de Narbonne, une nécessité!

Unknown

Lors du dernier conseil du Grand Narbonne, Monsieur Malquier  a quitté théâtralement la salle en invoquant  l’illégitimité de Jacques Bascou tout affirmant vouloir être « à l’origine des projets ( sur la ville de Narbonne), les piloter… » et partager « … l’exécutif, afin que chacun participe en fonction de son expertise. »

Articles récents

Le projet de salle multimodale de Didier Mouly ne le serait-il plus… multimodal ?!

Le projet de salle multimodale de Didier Mouly ne le serait-il plus… multimodal ?!

      Pas de dossier salle multimodale au menu de ce soir du conseil municipal. Tiens donc ! Deuxième report, après de longues semaines de discussions techniques entre le jury d’exp[Lire la suite]
Dans l'Aude et dans la Narbonnaise, un PS en phase de mort clinique, ou presque…

Dans l'Aude et dans la Narbonnaise, un PS en phase de mort clinique, ou presque…

          Jean Brunel, le directeur de cabinet du Président du Conseil Départemental, André Viola, et premier secrétaire de la fédération PS de l'Aude le dit [Lire la suite]
Aude, 2eme circo : Alain Perea élu !  Rapide analyse après deuxième tour…

Aude, 2eme circo : Alain Perea élu ! Rapide analyse après deuxième tour…

      Rapide  analyse après ce deuxième tour ! Pour constater que dans l'ex-Languedoc-Roussillon le mouvement de La REM emporte tout ou presque, comme dans l'ensemble de la R[Lire la suite]