Contre-Regards

par Michel SANTO

Articles marqués avec ‘Didier Mouly’

Chronique de Narbonne ! « Le vol de l’Aigle » …

image_gallery

Il faut toujours faire très attention quand on utilise des symboles historiques aussi lourds que celui des « Cent-Jours ». Ce fut le cas de Manuel Cudel dans le Midi Libre, il y a trois jours à peine, à propos de Didier Mouly à qui il demandait comment il avait vécu les siens et de quoi il était le plus fier .

Narbonne! municipales 2014 : de la presse, des sources et du tartare de boeuf…

Capture d’écran 2014-08-28 à 17.58.35Mon billet d’hier matin :  » une campagne peut en cacher une autre « , dans lequel sont analysées les relations fonctionnelles et politiques entre la commune de Narbonne et la communauté d’agglomération du Grand Narbonne, d’une part, et les chances d’accéder, ou de conserver sa présidence par le vainqueur des municipales narbonnaises de dimanche prochain, d’autre part, a véritablement  » cartonné « . Pour un blog quasi confidentiel , 2000 lecteurs en une seule journée, ce n’est pas mal ! Une petite satisfaction intellectuelle à laquelle s’ajoute, je l’avoue, le plaisir d’avoir eu sur la presse professionnelle locale, deux  » coups  » d’avance. Ce n’est que ce matin , en effet, que  » l’Indépendant  » titre sur ce même sujet et qu’on y peut lire un article à l’évidence plus qu’inspiré du mien. Un ami journaliste, ancien patron d’une rédaction locale, me disait récemment, à l’occasion d’une conversation à bâtons rompus sur les règles déontologiques non-écrites de la profession, qu’il exigeait de ses collaborateurs ( trices ) la  » citations de leurs sources  » ,  » que c’était une question d’honnêteté intellectuelle  » etc… Après tout, pourquoi devrais je en douter et ne pas plutôt admettre qu’un autre puisse avoir sur cette même question, à quelques heures près plus tard, la même idée, la même analyse , la même hypothèse … Sur le parvis des Halles, où , de l’un à l’autre des élus et militants en campagne, ce matin je passais, on se gaussait de ces  » élégantes  » moeurs provinciales ; et, dans le petit restaurant où j’ai mes habitudes, vers midi, sa charmante et souriante hôtesse, Vanessa, qui me fait l’amitié de suivre mes écrits, m’a accueilli par un grand et malicieux sourire en me montrant son plat, sa suggestion … et, ironiquement, le journal local du jour ! J’ai choisi  » son tartare  » de boeuf . Bluffant !

 

Le Triangle d’Oc désormais légitimé.

Nous ne ferons pas de commentaires particuliers sur l’attribution par l’Europe d’une subvention de 5 millions d’euros aux deux agglomérations de Narbonne et de Béziers à la condition de mettre en œuvre un projet urbain intégré, d’élaborer une stratégie commune et de construire un dispositif de gouvernance et de pilotage à l’échelle du territoire concerné. Rappelons seulement que ce territoire, cette stratégie et ce dispositif de gouvernance expérimental et modeste existaient depuis 1999. Que, pendant la campagne des régionales qui a précédé l’accession de Georges Frêche au pouvoir, son futur vice président, Eric Andrieu, déclarait que ce territoire (le Triangle d’Oc) n’était pas «  pertinent ». Qu’en cours de mandat, il le redevenait sur le fondement d’analyses et de textes que j’avais en son temps produits, pour gagner un angle et devenir un « carré régional stratégique » ! Que cela prouve, encore une fois, qu’il y a des réalités que le « politique » ne peut ignorer au prétexte qu’elles auraient été diagnostiqué et prises en compte par le « parti d’en face », et qu’il n’y a rien d’offensant pour l’intelligence à l’admettre. Que les présidents de Région et de Communautés d’agglomérations passent au gré des alternances, mais que le fond des stratégies et des programmes établis avec leurs équipes techniques restent. Et que, de cet « écart » entre le « dit » et le « fait », résulte une opinion « citoyenne » qui ne fait plus confiance (près de 65% selon les derniers sondages) à la gauche comme à la droite pour résoudre les problèmes auxquels se trouve confronté notre pays. Cela dit, revenons à nos affaires régionales et réjouissons nous de cette reconnaissance tardive (et désormais bien établie dans les cerveaux politiques rouges et bleus) de ce Triangle d’Oc pour lequel j’ai, un temps, pas mal œuvré…

Chronique de Narbonne: Nouveau Narbonne se meurt !?

 00C8000000805164

Didier Mouly : «Je ne veux pas m’asseoir à une table où l’on parle de politique. En revanche, si on parle de défense des Narbonnais, d’expansion de la ville, alors là, je serai présent et avec moi Nouveau Narbonne». Un point de vue qui m’a tout l’air d’une ligne politique… Mais une ligne politique qui me paraît définitivement obsolète. Et qu’un Michel Moynier, même vainqueur aux dernières municipales avec l’estampille « Nouveau Narbonne » , aurait de toute façon, sur la durée, sérieusement amendée pour ne pas dire relâchée. Pour deux raisons simples.

Articles récents

Si la terre était ronde, il n’y aurait pas de vacances. L’homme ne pourrait plus se reposer.… (A.Vialatte)

Si la terre était ronde, il n’y aurait pas de vacances. L’homme ne pourrait plus se reposer.… (A.Via

        "Il ne faut jamais mettre un homme, sans un entraîne­ment progressif, en face d’une situation qui l’oblige soudainement à réfléchir à plusieurs choses. Le san[Lire la suite]
Les TGV arrivent bien à Béziers, d'indignes affiches aussi…

Les TGV arrivent bien à Béziers, d'indignes affiches aussi…

          Les TGV arrivent bien à Béziers. Il en repartent aussi. Comme à Narbonne, Perpignan et Montpellier. Et ce depuis quelques années déjà. Qu’ils ne roulent[Lire la suite]
L'État déconcentré : un vigoureux rapport de la Cour des Comptes…

L'État déconcentré : un vigoureux rapport de la Cour des Comptes…

            Voilà qui donne une idée du chantier que le gouvernement a décidé d'ouvrir. Dans un rapport remis ce 11 décembre, la Cour des comptes appe[Lire la suite]