Contre-Regards

par Michel SANTO

Articles marqués avec ‘Grand Narbonne’

Chronique de Narbonne, et d’ailleurs. Mais quelle stratégie fiscale pour le Grand Narbonne?

Indépendant du 30 septembre PHOTO/© D.R

Indépendant du 30 septembre PHOTO/© D.R

Quelques questions sur le dernier conseil communautaire du Grand Narbonne et l’entretien accordé par son Président Jacques Bascou à Jean Paul Chaluleau, paru dans l’Indépendant de dimanche 3 octobre.

La première – d’autres suivront dans mes prochains billets – concerne la politique fiscale de l’Agglo. Elle a fait polémique récemment sur le nivellement des abattements facultatifs des taxes additionnelles et la cotisation foncière des entreprises. Notamment dans les communiqués de Nouveau Narbonne où le sang coule en abondance depuis l’arrivée de monsieur Boillot à la communication de l’Hôtel de Ville – une coïncidence sans doute – : « hémorragie fiscale », « entreprises saignées à vif »… Le débat, sur ces deux poins précis, est trop technique pour en démêler ici, simplement, tous les aspects, et l’exagération polémique trop facile identiquement pour s’en contenter en guise d’explications. Je « passe »! et en viens donc à ce qui me paraît l’essentiel !

Chronique de Narbonne, et d’ailleurs. Réforme territoriale: c’est du Godot sur la « scène nationale » du Théâtre…

imgres-2

Le Théâtre Scène nationale de Narbonne recrute son nouveau directeur. Un appel à candidature a donc été publié. Et à le lire, on trouve, le résumé parfait de ce dont souffre notre administration publique prétendument décentralisée. Je pensais, en effet, naïvement, que la gestion de cette « scène » relevait de la seule autorité juridique de l‘Association « Centre d’Art et de Culture. Le Théâtre », et celle de son équipement du Grand Narbonne, principal financeur, de surcroît.

Chronique du Grand Narbonne. Après Henri Martin pour les « divers droite, non-inscrits, Édouard Rocher pour un groupe « divers gauche… »!

201407291012-full

Au mois de juin dernier, j’annonçais la naissance d’un groupe divers droite et non-inscrits au Grand Narbonne, avec à sa tête Henri Martin (?!)  Un groupe qui résulterait de la fusion, après sa dissolution, de celui de Michel Py, le maire « Les Républicains » de Leucate, auquel s’adjoindraient les proches du maire de Port-la-Nouvelle, comme Gérard Kerfyser, le maire d’Armissan, et madame Viviane Durand, la mairesse de Sainte Valière, trois poids lourds de la gouvernance Bascou, notamment. Soit au total, si je compte bien, pour ce nouveau groupe, une douzaine d’élus communautaires, environ. Dans ce même billet, j’analysais les raisons et les conséquences politiques de cette initiative politique prise par celui qui, classé à droite, a pourtant permis, en compagnie de Gérard Kerfyser notamment, l’élection de Jacques Bascou à la présidence du Grand Narbonne, et ce malgré sa défaite aux municipales dernières sur Narbonne, la ville centre. Je ne vais donc pas revenir, au risque de me répéter et de lasser, sur ces différents points, que mes lecteurs peuvent retrouver exposés dans le billet figurant en lien, ci-dessous. C’est sur une de ses conséquences dans l’organisation du prochain conseil communautaire que je voudrais aujourd’hui appeler l’attention.

Chronique de Narbonne et de la Région: Vers une Communauté Urbaine à Perpignan… et plus d’intégration de nouvelles compétences pour le Grand Narbonne?

grand Narbonne

Faire évoluer Perpignan Méditerranée Communauté d’Agglomération (PMCA) en Communauté Urbaine du même nom, selon le souhait de son président Jean-Marc Pujol, est une idée qui avance à grands pas. De la première annonce en catimini, en septembre dernier, à la charte fondatrice adoptée le 8 juin dernier, lorsque l’intéressé souhaitait une administration «stratège», les soutiens et adversaires du projet constatent  que le projet avance à un rythme soutenu. Le 8 juillet, en conseil communautaire, pas moins de 61% des 36 maires de PMCA, soit 22 édiles, se déclaraient favorables à l’évolution.

Chronique de Narbonne. Naissance d’un nouveau groupe à l’Agglo et nouveau président pour celui de Jacques Bascou?

grand NarbonneCe jeudi 25 juin, réunion du conseil communautaire du Grand Narbonne. La dernière avant la « pause » estivale. À l’ordre du jour, rien qui puisse soulever d’indignation le groupe de Didier Mouly. Mais peut-être, sans doute!, l’annonce officielle par Henri Martin de la création d’un nouveau groupe « divers droite, non inscrits »  qui résulterait, comme je l’ai exposé dans un billet du 20 juin, de la fusion, après sa dissolution, de celui de Michel Py, le maire « Les Républicains » de Leucate, auquel s’adjoindraient des proches du maire de Port-la-Nouvelle, comme Gérard Kerfyser, le maire d’Armissan, et madame Viviane Durand, la mairesse de Sainte Valière, trois poids lourds de la gouvernance Bascou, notamment.

Articles récents

Philippe Saurel, en "Roi modeste" de la Métropole, se voit déjà Ministre de l'Intérieur de la République !

Philippe Saurel, en "Roi modeste" de la Métropole, se voit déjà Ministre de l'Intérieur de la Républ

Hier, en début de soirée, au journal « régional » de FR3, courte séquence avec en vedette Philippe Saurel. Il prenait son « petit déjeuner » organisé par la lettre M, en compagnie de 150 chefs[Lire la suite]
Pourquoi je ne crois pas à une sélection « éthique » en mai 2017 !

Pourquoi je ne crois pas à une sélection « éthique » en mai 2017 !

À lire et écouter certains commentateurs, ce matin, je me demande si l’on vit dans le même monde. Ils semblent en effet découvrir que la violence et les affaires « pourrissent » la v[Lire la suite]
Ce que je retiens du débat d’hier est le «Je». "Je ferai" ceci et cela, etc. Absurde, évidemment !

Ce que je retiens du débat d’hier est le «Je». "Je ferai" ceci et cela, etc. Absurde, évidemment !

Ce que je retiens du débat d’hier est le « Je ». «Je ferai" ceci et cela, etc. Absurde, évidemment ! Les propositions démagogiques mises de côté, un président, sous la Ve République, n[Lire la suite]