Contre-Regards

par Michel SANTO

Articles marqués avec ‘Hollande’

Et Montebourg s’en va t’en guerre… contre le SarkoHollandisme…

Malbrough1

Et après les murmures Taubiriens aux oreilles de la jeunesse voici  les coups de gueule de Montebourg dans celles de Hollande. Annoncés dans un livre à paraître jeudi, où il y dénonce le Sarkohollandisme; et le PS, qui deviendrait libéral et conservateur. Comme les Républicains il appliquerait la même politique économique et fiscale; et les classes moyennes en seraient les principales victimes. Matraquées de tous côtés, elles seraient, par taxes et impôts sans cesse augmentés.

Et maintenant, que faire de madame Taubira?

Sarkozy-sur-ecoutes-des-elus-UMP-comparent-Christiane-Taubira-a-Jerome-Cahuzac

Démission exigée par François Hollande ou démission donnée par madame Christiane Taubira, peu importe, sa sortie était de toute façon programmée pour une raison politique de court terme évidente, son opposition au projet de loi de révision constitutionnelle, d’une part, et pour celle, plus stratégique, de son incompatibilité totale avec la stratégie présidentielle de recentrage vers le centre-droit, de l’actuel occupant de l’Élysée.

Coup de gueule ou de blues: j’irai voter « trans los montes »!…

CAMBIO16_2015abril-600x795

Horizon bouché et confusion totale. Un PS schizophrène : vieille gauche dans son coeur militant et social-libéral dans ses têtes dirigeantes; une gauche de la gauche unie dans la défensive; une droite divisée entre partisans d’un « compromis historique » avec le courant Hollande-Valls (Le « front républicain » de NKM, Raffarin et de quelques centristes), ceux de la « ligne forte » à la Sarkozy-Waquiez, et le marais Juppéiste…

Serait-ce trop demander à nos gouvernants que d’oeuvrer dans la cohérence, collectivement et sur la longue durée?

images-2

Ce vendredi 13 devait être une journée de détente pour le président. Mais à 21h36, sa soirée bascule. Et son quinquennat avec.  Des explosions viennent de se produire à l’extérieur du stade de France. François Hollande, qui assiste au match France-Alllemagne, est informé des multiples attaques qui ont été menées dans différents points de la capitale. La France, selon ses propres mots,  entrait «en guerre» contre le terrorisme islamiste. 130 morts, plus de 350 blessés, dont certains graves, très graves. l’État d’urgence était proclamé et les priorités politiques pour les mois à venir étaient chamboulées. Le temps n’est plus, comme jadis cela était dit, à la « redistribution », il exige désormais le renforcement et l’augmentation des effectifs de police, de gendarmerie et de justice.

La sûreté n’est plus une « valeur » substantiellement de droite!

hollande-1

Dans la revue de presse de ce matin , sur France Culture, j’entends que François Hollande aurait habilement piégé Nicolas Sarkozy, en particulier, et la droite en général, en reprenant son credo sécuritaire et certaines de ses propositions. Tiens donc! Comme si les évènements dramatiques que nous vivons étaient un terrain propice à ce genre de manoeuvres politiciennes. Un point de vue insultant pour le gardien de l’ordre public et de la sûreté des français qui, devant des périls comme ceux qui nous menacent, ne peut que remiser ses options idéologiques et politiques pour n’agir que dans le seul intérêt national.

Articles récents

Le vote utile… | Contre-regard.com

Le vote utile… | Contre-regard.com

Le croquis de la semaine de Denis Carrière :         Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus. Tous les croquis et caricatures de Denis sont disponi[Lire la suite]
Hamon ! Ô Toulouse, ville rose, qu'il est loin mon pays...

Hamon ! Ô Toulouse, ville rose, qu'il est loin mon pays...

Comme ses prédécesseurs candidats à la présidentielle, Mitterrand, Jospin et Hollande, Benoît Hamon a tenu son dernier meeting mardi soir à Toulouse. Il paraît que c’est dans la « ville rose » [Lire la suite]
"La transcendance républicaine appelle une projection, un projet plus qu’un programme." Jean-Pierre Denis !

"La transcendance républicaine appelle une projection, un projet plus qu’un programme." Jean-Pierre

Dans un récent billet, je constatais que nous assistions à la fin "du mythe d'un Président de la République tout-puissant…" Jean-Pierre Denis, dans l'hedomadaire "la Vie", prolonge cette idée dans u[Lire la suite]