Contre-Regards

par Michel SANTO

Articles marqués avec ‘Macron’

La préférence sociale de nos élites économiques, syndicales et politiques pour le chômage!

UnknownLe ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, s’en est vivement pris jeudi à la «préférence» des entreprises françaises pour la hausse des salaires et des dividendes plutôt que pour l’emploi et l’investissement. «Si je compare la France à l’Allemagne en disant “quel a été notre problème?”, c’est une préférence continue pour une augmentation des salaires et des dividendes, là où les Allemands ont une préférence continue pour l’emploi et l’investissement», a-t-il lancé aux 3000 participants du 69e Congrès des experts-comptables organisé à Lyon.

Montebourg sans tambour, Valls tire le pompon en gagnant un Macron.



IMG_0469.JPG

Avec la nomination d’Emmanuel Macron – qui vaut mieux que la caricature que l’on fait de lui à gauche, la preuve , il sait danser le tango – à la tête du ministère de l’Economie, précédée de celle de Laurence Boone au poste de conseillère économique de la présidence, une financière de haut vol issue de chez Merryl Lynch, une chose est certaine, acquise, la Finance n’est plus l’adversaire du Président mais bien une généreuse alliée.

Articles récents

Sous Marine Le Pen, qui parle ?

Sous Marine Le Pen, qui parle ?

Le croquis de la semaine de Denis Carrière :       Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus. Tous les croquis et caricatures de Denis sont disponibles en cl[Lire la suite]
Dans l'Aude, quel paysage politique aux législatives de juin dans les trois circonscriptions ?

Dans l'Aude, quel paysage politique aux législatives de juin dans les trois circonscriptions ?

Le Monde publie une infographie très intéressante qui donne une idée de ce à quoi pourrait ressembler le paysage politique audois au soir du 18 juin. Avec quatre blocs très proches en nombre de voix [Lire la suite]
Mélenchon - et pas que ! - et sa stratégie du «pire»...

Mélenchon - et pas que ! - et sa stratégie du «pire»...

    Mélenchon ne dira pas ce que sera son vote avant le 7 mai. Contrairement à son «appel» de 2002, il ne fera donc pas barrage au FN et à sa candidate d'aujourd'hui. Pas de «fro[Lire la suite]