Contre-Regards

par Michel SANTO

Articles marqués avec ‘Narbonne’

Le marché de la salle multimodale de Narbonne serait-il illégal ?

contreregard-santo


Madame Nathalie Granier-Clavet n’est plus la 3e adjointe du maire de Narbonne déléguée, notamment, à l’urbanisme. Elle ne pourra pas donc pas m’éclairer, en tant que telle, en tout cas, sur certains aspects juridiques, de la procédure, très particulière, retenue pour l’attribution du marché public concernant la salle multimodale.

En effet, contrairement aux marchés classiques conditionnés par l’interdiction d’associer une entreprise à la conception d’un ouvrage, c’est la procédure dite « conception-réalisation » qui a été choisie par le conseil municipal par une délibération du conseil municipal en date du 24 septembre 2015.

Narbonne ! Sallemultimodale : une mise au point sur la mise au point de Didier Mouly !

salle-multimodale-lindependant


Salle multimodale ! Une mise au point sur la mise au point du maire de Narbonne parue dans l’Indépendant de ce jour.

    1. Sur le coût de ce projet. Soyons précis, ce n’est pas 20 millions d’euros, mais 20 millions auxquels il convient d’ajouter 4 millions pour les « abords » et 2 millions de frais de fonctionnement par an. Sur un seul mandat l’opération se monterait donc à 36 millions d’euros !
    2. Pour quel public ! Didier Mouly affirme que « Narbonne n’est pas une zone de pauvreté dont la population n’aurait pas les moyens de profiter de soirées sportives ou culturelles ». Rappelons que la part des foyers fiscaux imposables à Narbonne est de 38 %, alors que la moyenne des villes est de 63 % !  Et qu’aujourd’hui les prix des places du Théâtre et des enceintes sportives de la ville : rugby, volley, sont très inférieurs à leur prix de revient. La conséquence est que la différence est financée par des subventions publiques : Ville, Grand Narbonne… et, in fine, les mêmes 38 % de ménages qui payent l’impôt. Il en sera donc de même pour la salle multimodale dont le contribuable devra financer chaque année son déficit d’exploitation.
    3. Sur les parkings enfin et leur mutualisation. Disons, pour être plus simple, leur partage. Ceux du Théâtre, de l’Aspirateur, du MuRéNa et du Parc des expositions suffiraient donc pour accueillir tous les publics, y compris ceux de la salle multimodale assure le maire de Narbonne. Question. Qui assurera la coordination des programmations événementielles de ces différents lieux pour qu’elle soit effective. La Région, propriétaire du MuReNa, le Grand Narbonne, propriétaire du Théâtre et du parc des Expositions, La Ville gestionnaire de la sallemultimodale ? La réponse est évidemment dans la question : personne ! De plus, c’est oublier que ces parkings, se transforment aussi au fil du temps en parking réservoir pour des « usagers » du centre-ville ; une fonction qu’il convient d’ailleurs de promouvoir pour limiter l’extension de la circulation et du stationnement automobile dans le coeur de la cité.
 

Illustration : capture d’écran de l’article de l’Indépendant paru ce jour (30 novembre 2016)

 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ! Et n’hésitez pas non plus à lire aussi les autres articles proposés ci-dessous !

Narbonne : Une salle multimodale contraire à l’usage social et fonctionnel du Parc des Sports et de l’Amitié…

salle-multimodale

Les représentants de « L’Association des Amis du Parc des Sports et de l’Amitié » ont été reçus par Didier Mouly, hier. Entendus ils le furent, mais pour s’entendre dire que la salle multimodale à 20 millions d’euros d’investissements – sans compter les investissements périphériques nécessaires – et 2 millions de frais de fonctionnement annuel, se ferait bien dans l’enceinte du Parc.

Narbonne : Charles Trenet a rendez-vous avec Karl Marx ! | Contre-Regard.com

  photo-2

Mille fois, suis-je passé devant ces deux panneaux ; mille fois, sans jamais être saisi par l’ironie suscitée par leur paradoxal voisinage. Jusqu’à hier ! Trenet, le bras tendu et l’index montrant le ciel, le soleil ou la lune, sur sa ville, « planté » sur une avenue Karl Marx qui, en vérité, est une impasse – courte : 100 mètres environ, elle bute sur des voies ferrées… La ville est un grand livre ouvert sur l’Histoire !


 

Narbonne : deux naissances et un enterrement. | Contre-Regard.com

   
lapidaire-bassdef

Musée lapidaire © BIRAL Laurie ; © Ville de Narbonne

 
 

Quiconque entre dans Narbonne par l’avenue Hubert Mouly aura remarqué l’avènement de deux programmes urbains physiquement tout proches -mais politiquement antagonistes. Tout d’abord la Salle Multimodale qui, quoiqu’encore invisible, a déjà son panneau ainsi qu’une date d’inauguration, le 18 décembre 2018 (c’est aussi mon anniversaire mais les faits ne sont pas liés). Si elle est réalisée, cette salle sera une réussite incontestable de l’actuelle équipe municipale, non pas en terme d’intelligence du programme, mais de pugnacité politique.

Articles récents

Le Président du Cépralmar pêche son directeur chez les "siens". C'est pas bien !

Le Président du Cépralmar pêche son directeur chez les "siens". C'est pas bien !

    Pour restaurer la confiance dans le fonctionnement de notre démocratie, le Parlement a adopté deux lois fondées sur des dispositions simples et exigeantes. Un ensemble qui avant,[Lire la suite]
Le Pogge ressuscite Lucrèce et la face du monde en est changée…

Le Pogge ressuscite Lucrèce et la face du monde en est changée…

      les Facéties du célèbre Florentin , posées  sur mon bureau, dans lesquelles je plonge  de temps en temps ( chez Anatolia 1994 ). Une satire violente qui démasque l’hypo[Lire la suite]
Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

    Une « baleine rieuse » s’ébat depuis quelques jours dans le flux de mes rares billets estivaux et s'échauffe, car je ne dirai rien des graves menaces que ferait peser l'usine[Lire la suite]