Contre-Regards

par Michel SANTO

Articles marqués avec ‘Occitanie’

Tourisme : La Cour des Comptes critique, malgré les efforts, le « déficit d’attractivité » du Languedoc-Roussillon

Le rapport annuel de la Cour des Comptes 2018 vient d’être publié. Comme chaque année il est abondamment commenté. Le tourisme en Languedoc-Roussillon figure au sommaire de cette édition. La Cour des comptes, à plusieurs reprises, a relevé les insuffisances des politiques touristiques régionales et l’examen de la politique touristique conduite en Languedoc-Roussillon entre 2010 et 2016 corrobore ces constats. De cette analyse approfondie j’ai retenu les points suivants :

1 – Le contexte général.

Le Languedoc-Roussillon dispose d’atouts touristiques indéniables, fondés sur son climat, sa façade maritime, ses massifs montagneux, sa diversité paysagère, ses six sites inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco et ses parcs naturels.

Vieillissement de la population et stratégies d’aménagement du territoire…

Comme les autres pays d’Europe, la France est, depuis longtemps déjà, confrontée à un phénomène de vieillissement, malgré une fécondité plutôt élevée. Dans une étude très bien documentée publiée par le Commissariat Général à l’Égalité des Territoires (ici), il est relevé que la part des personnes de 65 ans ou plus dans l’ensemble de la population a augmenté de 4 points de pourcentage depuis 1990, passant de 13,9 % à 17,9 % en 2013. Une progression de 1,9 % par an entre 2008 et 2013, quand la population totale n’augmentait,elle, que de 0,5 % par an.

Des contrats de plan en panne, et en retards d’exécution financière…p

Comme pour chaque génération de contrats de plan Etat-Région (CPER), de lourds retards dans l’engagement et l’exécution des crédits sont inévitablement constatés. Celui couvrant la période 2015-2020 ne manque pas à la règle. Alors qu’ils devaient démarrer en 2014, ils n’ont été finalement signés qu’à l’été 2015 (plus d’un an de retard !). De plus, une révision a été opérée en 2016 pour ajuster les contrats aux nouveaux périmètres des grandes régions fusionnées. Aussi est-il prévu, comme à chaque génération ou presque de CPER, une clause dite de « revoyure ». Elle devrait se discuter dans ce mois de janvier 2018.

Les Régions ont mal à leur nom ! Et PACA devient « La Région Sud »…

     

Région Sud © Muselier Twitter

 

Le conseil régional de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur a délibéré, le 15 décembre, pour se débarrasser de son acronyme « Paca ». Plus précisément, le nom officiel reste inchangé, mais il sera précédé par l’apposition du nom « La Région Sud », avec l’espoir d’effacer des mémoires et des « réflexes » cognitifs le peu flatteur « PACA ». Mais ce changement de nom se heurte  à un sérieux obstacle juridique. Alors qu’un décret suffit pour changer le nom d’une commune ou d’un département, il faut passer, en effet, par une loi pour modifier celui d’une région¹.  Et la procédure est aussi longue que périlleuse. On se souvient de la tentative (en 2004)  de Georges Frêche pour remplacer le Languedoc-Roussillon par Septimanie, et de son retentissant échec.

Mais qui donc est responsable du « massacre de nos centres-villes » ?

Patrick Vignal, anciennement député Ps de l’Hérault et présentement toujours député, mais de La République en Marche (je ne connais rien de ses convictions doctrinales tout en lui reconnaissant néanmoins un grand sens politique – il fut en effet un des premiers macronistes affichés quand le Président de la République n’avait pas encore déclaré sa candidature à l’Élysée), clame dans tous les médias et le Midi Libre du jour en particulier « qu’il faut arrêter le massacre des centres-villes » ; que lesdits coeurs doivent être « labellisés Grande cause nationale » ; qu’il faut « faire revenir les gens » (dans les mêmes centres).

Articles récents

Racing Club Narbonne Méditerranée (RCNM) : Des subventions pour des "prunes" !

Racing Club Narbonne Méditerranée (RCNM) : Des subventions pour des "prunes" !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : "match nul, à domicile, face à Grenoble, et saison nulle face à l'opinion"     Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus. [Lire la suite]
L'option préférentielle accordée par les collectivités locales au RCNM est-elle justifiée ?

L'option préférentielle accordée par les collectivités locales au RCNM est-elle justifiée ?

      Narbonne fut grande, capitale aussi d'une vaste province romaine. Elle ne l'est plus depuis des lustres et ne le sera plus jamais. Ce qui ne l'empêche pas d'honorablement t[Lire la suite]
Laurent Wauquiez nous sort le théorème de Georges Frêche : "Les électeurs sont des cons" !

Laurent Wauquiez nous sort le théorème de Georges Frêche : "Les électeurs sont des cons" !

      Bon ! je ne vais pas en rajouter à la "déferlante" de féroces critiques qui s'abattent sur Laurent Wauquiez depuis sa désormais célèbre conférence donnée dans une "gran[Lire la suite]