Contre-Regards

par Michel SANTO

Articles marqués avec ‘Reynié’

Chronique de Narbonne, et de LRMP. De l’eau, des canards et de la politique!

fete de l'eau


Pluies diluviennes, rivières en crues, inondations sur une bonne partie de la France, c’est sous ces auspices nationales que s’est ouverte, sous un ciel parfaitement bleu, ce matin, la première fête de l’eau de Narbonne. Avec des risques d’orages dans l’après midi, cependant. De grêle même, prévoit Météo France.

Région LRMP. Dans la cage de Sarkozy, Élie Aboud coupe les ailes de Stéphan Rossignol…

1271422_364_obj8429730-1_667x333

Photo: Midi Libre.

Stéphan Rossignol avait des airs de blanche colombe quand il a salué de ses trilles Nicolas Sarkozy, lors d’un rassemblement à Nîmes, le 20 janvier. Cela faisait près d’une heure qu’il faisait le pied de grue. Comme un oiseau sur la plus haute branche, il chantait tout le mal qu’il pensait des corbeaux de sa fédération de l’Hérault. De  ces Julien et Aboud, qui lui tiraient dessus pour l’empêcher de voler  de ses propres ailes, de se présenter aux élections internes de « Les Républicains », d’y prendre la présidence et d’y nicher enfin avec ses amis de la même lignée.

Région LRMP. Qui tient donc l’escopette dans cette chasse au « Reynié »?

images

C’était le 18 décembre,  Laurent Dubois signait dans le blog de FR3 Midi-Pyrénées un article  ainsi titré: « Exclusif! Dominique Reynié prié de renoncer à la présidence du groupe d’opposition ». Un article virulent, comme ceux antérieurement consacré par le même Laurent Dubois à celui qui menait la campagne des régionales pour les « LR » et les centristes réunis. D’après ses informations, samedi 19 décembre, Dominique Reynié, qui réunissait les conseillers régionaux de la droite et du centre, à Carcassonne, se ferait expliquer  qu’il devrait « lâcher la main », que les discussions seraient âpres, que le conclave tournerait à « la bataille de tranchée », que « pour une frange de la droite régionale » Dominique Reynié serait « hors jeux », que ce serait « acté » et qu’il serait « inutile de se rendre dans un hôtel pour l’affirmer. »

Région LRMP:Régionales 2015. Un second tour à haut risque pour Delga et Reynié…

imgres

© AFP et SIPA (Montage)

En 2010, sur les deux régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, le FN  frôlait à peine les 11%. Il vient de tripler son score: 32 %!  Les Socialistes, alliés et dissidents, dépassaient au 1er tour les 40 % en Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon en 2010. En cinq ans, 16 points perdus: 24% ! Les écologistes et l’extrême gauche, toujours en 2010, dépassaient les 20 % au 1er tour, 10 %, en 2015. Deux fois moins! Quant à la droite amenée par Dominique Reynié, elle n’atteint même pas 20 %. Un point de moins qu’en 2010, où elle approchait les 21 %.

Région LRMP:Régionales2015. Une sous-estimation du vote FN!?

images

Le 26 novembre, analysant le sondage IPSOS concernant les régionales en LRMP, je faisais quatre observations, vérifiées, depuis, par le dernier sondage BVA, publié dimanche dernier. Notamment celles-ci:

Deuxième observation, la constante progression du candidat du FN, Louis Aliot, au premier et deuxième tour, depuis l’apparition des premiers sondages. Une progression dont on se demande si elle a atteint son point le plus haut cette semaine. Les prochains sondages, dans les jours qui suivront la journée d’hommage national du vendredi 27 novembre, ne manqueront pas de nous éclairer. En effet, les mesures prises par l’exécutif , « pêchées » dans les propositions de la droite et de l’extrême droite, l’appel du président au drapeau tricolore aux fenêtres pour demain, les propos de Manuel Valls demandant à l’U.E d’arrêter l’accueil des réfugiés, notamment, légitiment des « demandes sociales » portées, avant les attentats de Paris, par le FN et le parti de monsieur Sarkozy. La question est de savoir qui, de ces deux forces politiques en tirera les principaux bénéfices électoraux? Ce qui ne sera pas sans conséquence au deuxième tour, évidemment…

Troisième observation, Gérard Onesta, à la tête d’une coalition de partis critiques envers les mesures « sécuritaires » prises par l’exécutif et soutenues par le PS, ce qui pourrait lui faire gagner des voix supplémentaires, dans cette hypothèse de 11% des suffrages,  serait alors en mesure de monnayer très chèrement son désistement au second tour en faveur de Carole Delga.

Articles récents

Ça chauffe pour César ! Le préfet vient de le démissionner.

Ça chauffe pour César ! Le préfet vient de le démissionner.

      Bon, elle vient de tomber ! Quoi donc ? Ben la "hâche" administrative de monsieur le Préfet. La victime ? Jean Paul César, l'adjoint de Didier Mouly, maire de Narbo[Lire la suite]
Areva Narbonne : dépollution du site ! Le contexte, les oppositions, le calendrier…

Areva Narbonne : dépollution du site ! Le contexte, les oppositions, le calendrier…

Il y a 58 ans, naissait l’usine de Malvési: un maillon essentiel de la filière nucléaire française. 25% de l'uranium mondial passe en effet par Narbonne pour y être enrichi et vendu au[Lire la suite]
Manifestation "vigneronne" à Narbonne : Une belle campagne de "com" !

Manifestation "vigneronne" à Narbonne : Une belle campagne de "com" !

Hier après-midi, la place de l’hôtel de ville de Narbonne était noire de monde. Celui de la viticulture languedocienne et audoise, principalement. Plus précisément celle représentée par le syndicat d[Lire la suite]