Contre-Regards

par Michel SANTO

Tourisme-santé-sport : une filière d’avenir pour le Grand Narbonne !

Une bonne nouvelle ce matin à la lecture du Midi Libre  : une clinique du psoriasis serait en projet à Narbonne-Plage ! Qui me donne l'occasion d'insister ici sur une orientation économique rarement évoquée et discutée dans le champ politique : celle du potentiel régional de la filière santé – la première de la région en  termes d'emplois – et de l'atout qu'elle représente dans une stratégie de développement  économique associant tourisme,  sport et environnement. Déjà en 1990, dans un rapport prospectif élaboré de concert avec Roger Brunet et Georges Roques ( Stratégie 2000 ) – que je donne en fichier joint – nous faisions ce constat que la présence en Languedoc-Roussillon d’une clientèle moyenne touchée par les aléas de la conjoncture économique (diminution du nombre des départs, restriction des budgets et des dépenses de vacances) rend nécessaire l’approche de clientèles moins exposées et à plus forte valeur ajoutée, dont l’attirance pour le patrimoine naturel et culturel facilitera le redéploiement de la fréquentation touristique sur l’ensemble du territoire du Languedoc-Roussillon.  24 ans après je ne changerais pas une virgule ! Déjà nous alertions aussi les responsables économiques et politiques de l'époque qu'au Portugal et au Maroc , notamment, des initiatives étaient prises pour attirer cette clientèle, plutôt moyennement âgée, à fort pouvoir d'achat et soucieuse de " consommer " des services de santé et des équipements sportifs adaptés dans un environnement préservé …  C'était donc en 1990 ! Alors pourquoi si peu d'initiative depuis ? Sans doute, une trop grande polarisation des esprits chez nos décideurs politiques sur une vision de l'entreprise datée surannée – ou exclusivement tournée vers les nouvelles technologies. Mais aussi une grande réticence intellectuelle à fonder l'avenir de nos territoires sur une " richesse " constituée par ce type " d'entreprises de services " – la santé fait lien psychologiquement , en effet, avec la vieillesse, la maladie et la mort – et ce type de " consommateurs " : retraités , ménages et personnes de tranches d'âge moyennement élevées – dans une société comme la nôtre où sont promus le culte du corps et le jeunisme, il n'est pas besoin d'insister … Puisse donc cette initiative , si elle voyait le jour , ce que je souhaite ardemment, faire sauter ces " verrous culturels " et amener enfin nos responsables économiques et politiques à s'engager résolument dans cette voie. Rien n'est jamais acquis en ces domaines et surtout pas nos faiblesses…

Tourisme-santé-sport : une filière d'avenir pour le Grand Narbonne !

Rapport prospectif Stratégie 2000 . Animation scientifique Roger Brunet et Georges Roques. Coordination des travaux Michel Santo.

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • joseph

    |

    excellent !

    Reply

  • Michel Santo

    Michel Santo

    |

    J’ai omis, j’espère qu’ils me le pardonneront, de citer, dans la présentation de ce rapport " Stratégie 2000 " , Joëlle Meissonnier et Roland Pennavaire, mes collaborateurs de l’époque, sans qui, selon la formule consacrée, rien n’aurait pu être fait …

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

    Une « baleine rieuse » s’ébat depuis quelques jours dans le flux de mes rares billets estivaux et s'échauffe, car je ne dirai rien des graves menaces que ferait peser l'usine[Lire la suite]
Deux "cartes postales" de Gruissan – été 2017 !

Deux "cartes postales" de Gruissan – été 2017 !

Tous les soirs d'été (ou presque), c'est apéritif (pas toujours) au Café de la Paix. Toujours à la même place, à sa terrasse (en réalité un trottoir) le dos au mur, qui offre une "vue" à 180[Lire la suite]
Le 6 août, on fêtait la véraison à Narbonne, quand à Hiroshima…

Le 6 août, on fêtait la véraison à Narbonne, quand à Hiroshima…

      Il y a des coïncidences de calendriers particulièrement funestes. Tenez ! dans ma petite ville de Narbonne, par exemple. Tout entière mobilisée pour faire d’août un moi[Lire la suite]