Contre-Regards

par Michel SANTO

Une élection peut en cacher une autre.




Les régionales ne sont pas terminées que les primaires pour la présidentielle s’ouvrent. A gauche comme à droite. La semaine dernière, Martine et ses amis dansaient la danse du scalp autour de G. Frêche. C’est celle du ventre que dansent les Peillon, Hollande et Moscovici. Aujourd’hui, à Montpellier. Le scénario est donc écrit. Dimanche prochain, Martine et ses amis mettront au crédit de la direction du PS la victoire de la gauche (rien n’est joué !!!) tandis que Ségolène, Hollande et tous les autres présidentiables insisteront sur celui des Présidents sortants et de leur bilan. Sur l’air de la Province contre Paris… Avec à la baguette, gare aux fesses Martine , Frêche ! A droite, la musique est, elle, plus, comment dire, andantino ! Le chef à, en effet, encore le pouvoir d’envoyer à la fosse tout l’orchestre par une petite dissolution thérapeutique. Mais, mais, on entend quand même, de ci de là, quelques petites notes piquantes. Déchirantes parfois. Comme ce bref lamento porté par des vents aquitains et qui sera suivi, n’en doutons pas, d’un coup de cymbale fortissimo du vibrionnant Villepin ( de, pardon! ). Bref ! une élection n’est pas finie qu’une autre recommence. Et la douce France de toujours nier les dangers qui la menacent…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • DELHAYE Eddy

    |

    Bonjour Michel

    A la lecture de ton article, je me suis demandé si je me trouvais dans un épais brouillard, ou devant mon incapacité à décoder la
    substantifique mœlle de l’expression de ta pensée…
    A ta défense, quel que soit le parti, les hommes et femmes qui en sont les leaders, leur langage est la plupart du temps le même : « voir le petit dictionnaire de la langue de
    bois », langue particulière où comme dans les auberges espagnoles, chacun y puise ce qui lui convient…,

    Un flou artistique permettant à un quelconque détracteur de lui répondre « tu m’as mal compris, je n’ai jamais dit cela… » ,
    ben voyons… !
    En ce qui concerne les régionales en Languedoc-Roussillon :

    Il fallait être idiot ou inconscient, pour croire qu’ Hélène Mandroux avait la moindre chance même si bobonne Martine et ses copines
    la soutinrent avec leur panier cadeau à la con.

    Heureusement que le ridicule ne tue pas.

    Exclure Georges Frèche du PS pour quelques écarts de langage constituait une autre connerie, l’arbre ne pouvant cacher la
    foret.

    Il sera le grand vainqueur au 2ème tour et c’est bien fait pour la basse cour…ou pour ses détracteurs…

    A droite, on relativise et on critique, niant l’évidence, espérant ramasser les miettes !

    Car, tant que le petit roi Elyséen poursuivra dans ses ambitions mégalomaniaques, il n’aura de cesse d’éliminer tout ce qui peut
    constituer un frein à son omnipotence, en ce y compris la disparition des départements et les régions…ben voyons !

    « Les élections régionales n’ont de portée que régionale » qu’il a dit ou fait dire.

    Plus que deux ans à supporter.

    Si un jour, un nouveau Jaurès pointait son nez, et à la condition d’échapper aux balles d’un quelconque Villain, l’histoire de la
    France serait à réécrire.

    Demain est un autre jour, « I hope so »

    Bien à toi
    Eddy
    DELHAYE

    Reply

  • Michel Santo

    |

    Bon,allez, je vais t’aider Eddy: les élections régionales ne sont pas terminées que s’organisent déjà à droite et à gauche les primaires pour les présidentielles. Voilà c’est tout. Pas de quoi
    voiler une pensée droite… Pour le reste:
    1° Le Ps avait gagné les régionales en 2004: 20 régions sur 22 et a perdu la présidentielle; donc prudence. Même si je doute que ce scénario se reproduise et qu’en politique il ne faut jamais
    préjuger de rien…
    2° Quant à Frêche à chacun son jugement. Pour ma part je ne voulais pas, dans les urnes, lui confirmer, comme il le prétend, que j’étais un con. Mais bon, tout le monde à ses faiblesses.
    La mienne est de ne pas supporter la vulgarité et le mépris, de manière générale et  en politique en particulier… Et sa victoire, qui était certaine, franchement, me laisse
    indifférent…Crois le! J’ai passé l’âge pour ce genre de  » passions  » hypocrites, et essaye de me placer plutôt « à côté du jeu « , comme le disait si bien, hier, R. Debray, sur la 5…
    Apprendre à se « désidéologiser » c’est son programme.C’est aussi le mien…
    3° Au plan national, si je devais voter aujourd’hui, je me demande si , compte tenu de l’état du pays et des réformes forcément douloureuses à engager ( je ne te fais pas une dessin: cf
    Espagne,Portugal, Grèce…) je ne voterais pas pour le candidat (e) de la gauche. Dans les trois pays cités, en effet, elle est au pouvoir et  fait le boulot, pas drôle mais
    nécessaire, ( retraites, déficits publics… )…

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

    Une « baleine rieuse » s’ébat depuis quelques jours dans le flux de mes rares billets estivaux et s'échauffe, car je ne dirai rien des graves menaces que ferait peser l'usine[Lire la suite]
Deux "cartes postales" de Gruissan – été 2017 !

Deux "cartes postales" de Gruissan – été 2017 !

Tous les soirs d'été (ou presque), c'est apéritif (pas toujours) au Café de la Paix. Toujours à la même place, à sa terrasse (en réalité un trottoir) le dos au mur, qui offre une "vue" à 180[Lire la suite]
Le 6 août, on fêtait la véraison à Narbonne, quand à Hiroshima…

Le 6 août, on fêtait la véraison à Narbonne, quand à Hiroshima…

      Il y a des coïncidences de calendriers particulièrement funestes. Tenez ! dans ma petite ville de Narbonne, par exemple. Tout entière mobilisée pour faire d’août un moi[Lire la suite]