Contre-Regards

par Michel SANTO

Varoufakis! le fantasme de Montebourg…

Les Verts on fait la leur. À Lille. Placé veut un maroquin. Duflot surfe seule. Deux lignes… C’est le temps des «Universités d’été», qui ne servent à rien, que l’on ne sache déjà: slogans et fausses protestations… luttes de clans et vrais enjeux de pouvoir… éléments de langage et récits de communicants.

Un théâtre de fin d’été où les ambitions et les ressentiments s’exhibent. Sans pudeur. Une sorte de « générale » avant la « rentrée politique et sociale ». Après celle des écoles, qui, comme d’habitude, devrait être « chaude ». Et les médias d’en rajouter et nos « acteurs » de  surjouer, comme d’habitude aussi. Un spectacle désolant de postures et de platitudes, qu’enthousiasme des « claques » d’élus, de collaborateurs d’élus et de militants professionnels. Un « bon produit », affirment au contraire les rédactions en chef, isolées dans leurs bulles. Comme dimanche, où Montebourg faisait le sien. À Frangy-en-Bresse. Invité d’honneur Varoufakis, le fantasme d’Arnaud. Qui voudrait bien être, lui aussi, un héros…

 

ob_6165cf_super-heros-fat

Pour lire la micro-vidéo, cliquer sur le petit signe en haut à droite

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • LaurentMéchantRéac

    |

    « Au secours ! les Grecs retournent aux urnes ! »

    Alexis Tsipras a démissionné de son poste de premier ministre. Jeudi dernier, la Grèce a remboursé en temps et heure une échéance de 3,4 milliards d’euros à la BCE. Encore heureux, il ne faut pas oublier que la veille, la Grèce avait reçu un virement de 13 milliards d’euros des européens… J’ai plus d’un de mes clients qui apprécieraient qu’à la veille de leur échéance de prêt, leur banque leurs verse 4 fois le montant de cette échéance.

    Alexis Tsipras avait réussi à faire cracher aux créanciers de son pays (l’Union Européenne et le FMI)

    la somme de 86 milliards sur trois ans pour éviter une sortie de la zone euro. En échange, il s’était débarrassé de Varoufakis, son encombrant ministre des finances, et avait accepté de signer un accord où il s’engageait à mettre en place un certain nombre de réformes. Tout le monde faisait semblant d’y croire. A peine de retour dans la patrie d’Homère, ses amis s’éloignèrent de lui. Le pays n’était plus gouvernable. La démission s’imposait.

    Alors les Grecs vont retourner aux urnes. Ce qu’il y a de fou avec les électeurs grecs, c’est qu’on ne s’attend jamais à rien et qu’on est quand même déçu.

    C’est qu’ils sont capables de rappeler Varoufakis ! Que deviendra l’accord signé le 13 juillet ? Depuis cette date, celui-ci conteste publiquement les termes de ce qu’il nomme « traité de Versailles ».
    Ce qui est fou, c’est qu’on espère presque que Tsipras soit réélu !

    Reply

  • Joseph

    |

    Pas sûr qu il ait retrouvé le chemin vers la table de travail.Règle numéro 1 : ne jamais perdre de vue celui des micros (ce qui n’est malheureusement pas compatible). Du coup… Trop dure la vie, pas vrai ?

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

      Hier soir, 20 heures, devant le JT de TF1. À mi-journal, Gilles Bouleau et sa longue et fine silhouette plantée au milieu de son plateau, raide, mais sans trop, juste ce qu[Lire la suite]
Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Samedi, nous recevions jean-Claude Julès et moi, sur radio Grand Sud FM, à Radio Barques, Jacques Bascou, le président du Grand-Narbonne. L’occasion de lui demander, entre autres, qu’elles étaient se[Lire la suite]
L’ardoise laissée par Sapin à Macron : 10 milliards à rembourser aux entreprises...

L’ardoise laissée par Sapin à Macron : 10 milliards à rembourser aux entreprises...

      Monsieur Piketty se répand dans tous les médias pour dire à quel point la réforme de l'assiette de l'ISF est une "faute historique", quand le sieur Sapin exige, lui, qu[Lire la suite]