Contre-Regards

par Michel SANTO

Archive pour 26 juillet 2018

Remarques en vrac, et à l’emporte pièce, sur “l’affaire Benalla”, à l’attention des “indignés” de circonstance…

 

   

Remarques en vrac, et à l’emporte pièce, sur l’affaire Benalla, à l’attention des “indignés” de circonstance :

  • Le cabinet d’un Président de la République – et d’un ministre – , est composé de hauts fonctionnaires (qui, pour le plus grand nombre d’entre eux et indépendamment de leurs options politiques et/ou de leur loyauté envers celui qu’ils servent, ont au plus haut degré le sens de l’intérêt de l’État) et de “militants” (sans formation administrative, mais fidèles et dévoués à celui qui incarne temporairement leur vision idéologique), dans des proportions ou les seconds sont très minoritaires. À l’inverse, ils pullulent dans les cabinets des exécutifs des collectivités locales…