Contre-Regards

par Michel SANTO

Archive pour 19 mars 2019

Jean Paul Chaluleau en route “Pour Ouveillan”…

C’est décidé, Jean Paul Chaluleau est en  marche, ou en route, « Pour Ouveillan » ! Celui dont tous les lecteurs de l’Indépendant connaissait la signature  au bas d’articles commentant la vie politique locale, passe, après l’exercice d’autres activités dans la « communication institutionnelle, de l’autre côté du pont, bien décidé à s’en aller  bouter hors du petit hôtel de ville d’Ouveillan, les amis de son actuel locataire, le sieur Cribaillet. C’est autour d’un café qu’avec d’autres mots Jean Paul m’a informé de sa décision. Sa bienveillance naturelle ne le porte pas en effet à des excès de langage. Qu’il s’agisse de personne ou de politique, avec lui le ton est toujours posé et la phrase polie… Ce qui ne l’empêche pas d’agir avec conviction et ténacité, comme avec ses « Vendages du coeur » auxquelles participent des artistes de très grandes renommées. C’est donc en homme de rassemblement qu’il se lance dans cette aventure. À sa manière : calme, au pas assuré. Un style si rare en politique…

À quoi sert le contrôle de légalité des actes administratifs ?

Quelle que soit la décision finale rendue par le Tribunal Administratif (T.A) de Montpellier sur l’illégalité du marché conception-réalisation de l’Arena de Narbonne*, constatée par son rapporteur public, et la poursuite ou pas du chantier grandement avancé, cette affaire met en lumière de graves déficiences du côté des services  de l’État concourant au contrôle de légalité des actes administratifs.