Contre-Regards

par Michel SANTO

Archive pour 8 décembre 2019

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j’ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

 

   

Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël, comme partout ailleurs dans ce pays. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandises, le même fond “musical” de centre commercial. Les mêmes gens !  Il est installé sur les Barques. Depuis hier, il y a foule. Elle monte et descend ; descend et monte, redescend, remonte… Le vin  chaud est imbuvable et le café infect ; les gâteaux gras et le reste aussi… Des “fééries” pourtant placées sous le signe de la gourmandise.