Contre-Regards

par Michel SANTO

Archive pour 4 février 2020

Scènes de la vie narbonnaise : un dimanche matin de la Chandeleur, sur le parvis des Halles…

   

     

Le dimanche matin, sur le parvis des halles, mon premier geste est de fouiller dans « la boîte à 1€ » du très discret bouquiniste dont les tables couvertes de livres d’occasion semblent occuper depuis des lustres toujours le même espace. Ce faisant, j’espère y trouver, comme cela m’est déjà arrivé, une de ces « pépites » littéraires dont je garde longtemps le vif plaisir alors éprouvé dans l’instant même de leur découverte. Hier, un ami qui pratique le même rituel dominical, m’avait précédé ; il tenait dans ses mains une ancienne édition des « Sévillanes » de Jean Cau.