Une cure d’abstinence de l’actualité s’avère donc nécessaire !

 
 
 
Lu.17.10.2022
 
 
Mon corps souffre des mots, des images, des postures de ceux qui font et rapportent quotidiennement l’actualité politique et sociale de ce pays, le mien. Reflux gastrique et remontées acides en sont les symptômes constants depuis quelques jours. Je ne lis et n’entend en effet que trop souvent commentaires superficiels, articles engagés, slogans imbéciles, bulletins de propagande et injures débités à la chaîne avec tout le sérieux de pacotille qu’autorise le statut dévalué de responsable politique ou de journaliste spécialisé. Rien qui ne nous aide à purger ce flux incessant de phrases et de discours inutiles, angoissant et pervers. Ici même*, des meutes vengeresses naissent et se déploient jours et nuits qui déversent complaisamment leurs égoïsmes de clans, de classe, de coteries en tout genre, académiques ou intellectuelles. Le ressentiment général de tous envers tout le monde est ainsi exploité, qui tord les esprits et les boyaux. Les miens en tout cas. La lecture de bons auteurs ne suffit plus à m’en distraire. Une cure d’abstinence de l’actualité s’avère donc nécessaire, vitale. Car j’entends bien enfin pouvoir boire et manger à mon goût.
 
*Texte écrit sur ma page Facebook.
 

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :