Contre-Regards

par Michel SANTO

Ce que l’art contemporain dit de la France contemporaine.

« Plus que jamais engagés, les artistes exposés à la Fiac disent le monde et ses douleurs, la France et les ailleurs. Donnant à penser par la plastique et son choc émotionnel nos nécessaires révoltes.Slate.fr a sélectionné quelques-unes de ces œuvres. Donovan Gogues, critique d’art, les commente. »

Et on rit! on rit devant tant de vacuité esthétique et intellectuelle. Un article canular signé Jean-Marc Proust épatant! (ici)

Extrait: 

 L’avis de Donovan Gogues, critique d’art pour le magazine italien Avanguardia, cultura e risotto.

« C’est une allégorie de la dette. Thomas Hirschhorn nous donne à voir l’envers du décor. Le double sous-titre de l’œuvre, Abschlag (réduction) et Variable, se réfère évidemment aux dérives des marchés financiers mondialisés. On est à la fois dans la construction dépositiviste et dans le cri, celui des âmes flottantes. C’est une juste dénonciation du libéralisme. Plus que jamais, l’artiste est un lanceur d’alerte. »

thumb_152164__file

   

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Philippe Jaenada présentait son roman "La Serpe" à Port-Leucate, cet été. Je l'ai lu…

Philippe Jaenada présentait son roman "La Serpe" à Port-Leucate, cet été. Je l'ai lu…

Cette année, Michel Py m'a gentiment adressé (comme il le fait régulièrement à chaque rentrée littéraire) le dernier roman de Philippe Jaenada, "La Serpe"  (éditions Julliard), présenté en avant-prem[Lire la suite]
Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne)

Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne

Quand j'ai vu cette touchante affiche animalière placardée sur un des nombreux petits panneaux publicitaires qui décorent les rues de ma ville, j'ai tout de suite pensé à une charmante  allégorie de [Lire la suite]
Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

      Hier soir, 20 heures, devant le JT de TF1. À mi-journal, Gilles Bouleau et sa longue et fine silhouette plantée au milieu de son plateau, raide, mais sans trop, juste ce qu[Lire la suite]