Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne. Du cabinet du maire à la table du “Quai”!…

Capture d’écran 2014-12-29 à 17.23.17

Il “accompagnera le rayonnement de la ville” et occupera un poste de “manager” d’une nouvelle direction transversale des services, mettant en relation le tourisme d’affaire, l’économie, la culture, les sports. Toujours au service de développement économique et du rayonnement (en terme d’image) de Narbonne. C’est en ces termes qu’avait été présenté à la presse l’ancien entraîneur de l’USAP, lors de son recrutement par le maire de Narbonne. Un profil professionnel hors du commun dans la fonction publique territoriale, même pour un emploi de “cabinet”, que Didier Mouly voulait sans doute emblématique d’une nouvelle façon de diriger, de “manager” une collectivité territoriale. Or, il y a peu, le Midi Libre nous informait  que ce Monsieur s’engageait aussi dans la restauration en débarquant au “Quai”, une maison bien connue des narbonnais. Mon intention, ici,  n’est pas de juger une personne, que je ne connais pas et qui, si j’en crois mes amis, est plutôt sympathique, mais j’observe, tout de même, qu’il y a là, si cette information était vérifiée, un mélange des genres, pour me limiter à cette expression très générale, manifeste, sinon en droit, en tout cas dans l’esprit, préjudiciable à une claire distinction entre l’administration d’une collectivité publique et la participation à la gestion d’une entreprise privée. Sans vouloir faire du mauvais esprit, on pourrait aussi fortement inciter, tant qu’à y être, tous nos fonctionnaires municipaux à prendre des parts dans les commerces et restaurants de la commune pour pallier l’insuffisance de leurs fonds propres. Ce qui serait, du coup, et sans conteste, une innovation audacieuse et risquée de “manager”  la collectivité “au service du développement économique et du rayonnement de Narbonne” … Par intégration verticale!

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales 2020 : Transferts politiques croisés et brouillages idéologiques…

Narbonne ! Municipales 2020 : Transferts politiques croisés et brouillages idéologiques…

  Narbonne. Hôtel de ville.  Nous n’aurons jamais vu autant de « transferts » politiques croisés que dans cette dernière « campagne » des municipales. Impossible ici d’en dresser la liste c[Lire la suite]
Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio