Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne et d’ailleurs. Les grandes marques politiques n’ont plus la côte!

NEWFOND2

Les grandes marques, en politique, n’ont plus la côte. Elles ne figurent plus en tête des affiches électorales et semblent avoir disparu du paysage électoral de ces départementales. Dans le mien, l’Aude, les socialistes et les radicaux de gauche surfent sur une « majorité départementale » sans port ni attaches; l’UMP et ses alliés voguent en tirant des bords dans un « groupe des élus responsables »; le front de gauche et les verts, se noient dans une « A.U.D.E » à sec et introuvable; reste le FN, qui seul affiche clairement son pavillon et habille ses candidats. Et l’on s’étonne que ce scrutin départemental mobilise si peu, et qu’une prime soit donnée à l’extrême droite…

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (1)

  • Avatar

    Bernard-Mery de Vargas

    |

    Intéressante analogie quand on sait -ou pas- que les produits Monoprix sont du Casino, eux mêmes se retrouvant chez Leader Price. Et ce ne sont pas les seules paroisses à multiplier les enseignes pour tenter de garder captif un consommateur qui n’est intéressé que par une chose: le prix… au diable la qualité.

    Reply

Laisser un commentaire