Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne. Le maire sonne-t-il le glas du RCNM?

 

Capture d’écran 2015-01-26 à 14.22.54Dans un entretien au Midi Libre des plus confus, et dont on ne tire aucune conclusion constructive, Didier Mouly  fait l’amer constat que le RCNM prend l’eau, que les “australiens” ne jouent pas le jeu et que leur communication est nulle. Avec ce genre d’analyses nous voilà en effet bien avancé! Bref! le maire  tire des rideaux noirs sur les murs “de son petit salon anglais”, présenté à toute la presse, hier, comme le lieu de toutes les coopérations financières entre le monde de l’entreprise, celui du sport et son institution; un salon pour d’entrepenants “courtiers” qui, aujourd’hui, font, hélas, plutôt figure d’agents des pompes funèbres. Plaisanterie mise à part, l’état du RCNM mérite mieux que ce genre de propos à l’emporte-pièce, qui n’aura d’autres conséquences que celle d’aggraver sa situation sportive et financière. Il est temps, me semble-t-il, de s’interroger plus sérieusement sur ce qu’il est possible de faire, et à quel niveau de la compétition, avec les ressources de ce territoire, au lieu de courir après une “image de légende”, dont on devrait savoir qu’elle n’appartient plus désormais qu’à l’histoire…

Voir aussi le billet suivant en cliquant  (ici)

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    Elle

    |

    “Un entretien des plus confus ” ? En effet on ne lit dans cet article que du charabia. Je lisais récemment un autre article de ce journal (sur internet) et la question que l’on peut se poser est : qui rédige ces textes ? Des enfants, des analphabètes ? Des idiots ? Je trouve curieux qu’il n’y ait pas une rédaction digne de ce nom au midi libre, comme à l’indépendant d’ailleurs. Voilà, c’est un peu hors sujet mais je tenais à le dire. Concernant le rugby, je ne peux trop rien dire, moi c’est plutôt le crochet !!!!
    Elle

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oubli !

Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oub

    Denis Carrière : café de la Paix. Capestang (34)    M. est un ami. Il me dit ne pas pouvoir rester assis à la terrasse d’un bistrot plus de 15 minutes ; et s’étonne toujours[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :