Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne : un nouveau-ancien arrêté anti-mendicité !

Ce soir , le conseil municipal promet . À l’ordre du jour, notamment, un texte qui ressemble à un arrêté anti-mendicité . Les jeunes socialistes s’insurgent et leurs aînés, alors aux commandes de la Ville sous la houlette de Jacques Bascou, ne sont pas loin de crier au plagiat. L’ancien maire, avait, en effet, lui aussi pris des dispositions destinées à endiguer les nuisances générées par des groupes de marginaux en centre ville. Et personne, à l’époque, à gauche, n’avait levé le poing ou appelé à pétitionner ou manifester pour la défense des libertés publiques. Itou, pour l’extension du réseau de caméras de surveillance ou l’armement de la police municipale , jadis vilipendés par toutes les ligues de la pensée et des libertés, qui, depuis, se taisent … Le narbonnais de base, lui, se dit qu’on le prend pour un couillon. D’un côté, on voudrait lui faire croire que le temps de la vigueur est enfin arrivé , alors que de l’autre on assure qu’il est depuis longtemps installé . Reste que les petits jeunes socialistes ,eux, devront à l’avenir faire attention où ils mettent leur nez pour ne pas tirer à vue  sur … leurs propres aînés . La morale de cette histoire est qu’à jouer au plus malin, on finit toujours par se tirer une balle dans les pieds !

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    Alphonse

    |

    L’important n’est-il pas qu’il y ait consensus et que ce problème soit enfin réglé ?

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Le problème est que ce problème ne peut être réglé par de seules mesures de police …

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oubli !

Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oub

    Denis Carrière : café de la Paix. Capestang (34)    M. est un ami. Il me dit ne pas pouvoir rester assis à la terrasse d’un bistrot plus de 15 minutes ; et s’étonne toujours[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :