Contre la fête de la musique.

Pour ou contre la fête de la musique? A cette question posée sur ce forum, j’ai déjà répondu en disant que quand elle arrivait cette fête (!!!), moi, je partais… sans me retourner. Laissant lâchement mes frères humains se noyer dans cet immense tsunami sonore et vineux. Et que nos édiles de toutes sortes et de toutes obédiences présentent comme l’allégorie même de la démocratie culturelle!!! Dans un autre style, voici ce qu’en pense un internaute anonyme: « 
La Fête de la Musique ça me paraît avant tout être une mesure politique visant à faire croire qu’en chacun de nous il y a un artiste qui sommeille et que celui-ci mérite son créneau d’expression. Et en plus ça permet aux mairies de dire « Regardez, on vous offre des concerts gratos » sans se faire trop chier sur la prog.
La Société de Le Spectacle fait du social.
Du coup tu sors écouter 38 groupes qui reprennent du Slipknot, 24 qui font du Nirvana, 42 du Cali, et 12 mauvais Djs et tu te dis que c’est ça la musique et la création.
Pour moi c’est juste de l’esbrouffe, de la poudre aux yeux qui a pour effet de faire ressortir les formations médiocres qui font un son déjà connu, super facile d’accès pour bien passer avec la cuite du public.
Personnellement j’ai jamais rien vu de vraiment valable à une Fête de la Bière Musique. Mais je suis peut-être mal tombé.
En tout cas, célébrer le solstice d’été comme ça, pour moi ça craint. »
Eh bien, cher inconnu, nous sommes d’accord!

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (1)

  • Avatar

    miguel

    |

    Cela fait maintenant presque 40 ans que j’angoisse la veille du 21 juin .
    Tous les facteurs sont réunis, chaleur étouffante, vacarme assourdissant, relent de merguez, pinard à volonté, ivrognes vomissant dans le caniveau et les éternelles bagarres entre soulards, coups de poing dans le meilleur des cas et coups de couteau dans le pire, comme à Marseille l’an dernier place jean Jaurès, un mort lardé au poignard.
    Pour ceux qui viennent juste regarder ce triste spectacle mais qui habitent loin de ce vacarme le supplice est supportable, mais pour les autres comme moi qui habitent le centre ville de Marseille, c’est tout simplement l’enfer.
    Musique du bled à fond la caisse, you you copieux, sirènes de Police en continue, insultes en boucle « zobi, va niquer ta mère la pute, walaaa, etc etc » sans oublier les coups de klaxons, les pétards les bruits de moteurs sans pot d’échappement, les rodéos en moto…
    Merci jack Lang…

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :