Contre-Regards

par Michel SANTO

Hollande pris au piège de Merkel et Junker par la nomination de Moscovici …

 

moscovici

 

Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, a dévoilé mercredi la composition de l’exécutif appelé à définir au cours des cinq prochaines années une politique communautaire centrée sur la croissance, la réforme du secteur de l’énergie, la concurrence et le commerce extérieur. Le Français Pierre Moscovici est nommé commissaire européen  aux Affaires économiques.

Et “le Monde” de minimiser que M. Moscovici sera chaperonné par le très rigoureux Finlandais Jyrki Katainen, propulsé vice-président de la Commission. “Il s’agit d’un coordinateur, pas d’un superviseur. Il n’y a pas de tutelle de l’un sur l’autre”. En réalité, et contrairement aux cocoricos entendus depuis, cette nomination est un véritable piège dans lequel François Hollande est naïvement tombé. En effet, gardienne des traités, je ne vois pas comment la Commission et son Commissaire Français  pourrait déroger aux règles en vigueur; ce que le journaliste de ce quotidien note en faisant observer que “La tâche n’en reste pas moins délicate pour M. Moscovici qui devra attaquer son mandat par des réprimandes adressées à la France pour un énième dérapage budgétaire.” Une situation cocasse, en effet, qui verra un ancien ministre français faire la leçon à un gouvernement auquel il a appartenu sans y faire la preuve de pouvoir ou vouloir mettre en oeuvre des réformes de structure qu’il n’aura de cesse à présent de lui rappeler. Junker et madame Merkel , en faisant semblant de s’opposer à  cette nomination, ont appliqué cette vieille recette qui consiste à nommer un opposant pour mettre en oeuvre une politique contraire à ses convictions. Il y mettra d’autant plus de zèle qu’il voudra les faire oublier… Un grand classique!

 

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • Avatar

    Raynal

    |

    Très fine analyse et très juste….On pourrait dire aussi que la France voit l’Europe comme une structure de recyclage pour ses élus incompétents….Après Désir, Moscovici….Si on s’avère trop mauvais pour la France, on est toujours assez bon pour l’Europe, hein….? Moi, je serais les autres ça m’interrogerait…(Mais je crois que c’est le cas….)

    Reply

  • Avatar

    Miller

    |

    !!!! bon papier Michel! merci!

    Reply

  • Avatar

    PERRY

    |

    Il n’a jamais été foutu de sauver l’industrie automobile de sa région en qualité d’élu – Sait il ce qu’est un ouvrier de chez Peugeot ? Il n ‘a pas eu le temps de son installation qu’il vait déjà compris le déficit qu’il ne reconnaissait comme ministre Français – Il a comme beaucoup entendu dire que ?…. parole et documents tenus par des fonctionnaires européens brillants en soi, mais si loin aussi des réalités .

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oubli !

Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oub

    Denis Carrière : café de la Paix. Capestang (34)    M. est un ami. Il me dit ne pas pouvoir rester assis à la terrasse d’un bistrot plus de 15 minutes ; et s’étonne toujours[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :