Contre-Regards

par Michel SANTO

Il n’y pas de miroir pour l’esprit.

   

 

Mes pages: Celle ci de Bathazar Gracian, dans ” L’homme de Cour “. Toujours et encore…

 

LXXXIX. Connaître parfaitement son génie, son esprit, son cœur, et ses passions.

L’on ne saurait être maître de soi-même que l’on ne se connaisse à fond. Il y a des miroirs pour le visage, mais il n’y en a point pour l’esprit. Il y faut donc suppléer par une sérieuse réflexion sur soi-même. Quand l’image extérieure s’échappera, que l’intérieure la retienne et la corrige. Mesure tes forces et ton adresse avant que de rien entreprendre ; connais ton activité pour t’engager ; sonde ton fonds, et sache où peut aller ta capacité pour toutes choses.

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • Avatar

    raynal

    |

    Que voilà un vaste programme et combien de voeux pieux…!

    Je t’avoue etre assez peu sensible a ces déclarations pontifiantes de sagesse convenue…”connaitre parfaitement son génie(allons y gaiement !), son esprit, son coeur et ses passions…”

    Moi, je pense a Socrate qui, lui, savait qu’on ne sait jamais rien et donc, savait la seule chose qui vaille.

    Tout le monde a tendance a essayer de vivre au sommet de la montagne, en surplomb de soi meme disait, je crois, Goethe mais peu semblent avoir compris que le vrai bonheur, en tout cas le seul qui
    nous soit accessible, est dans la manière d’escalader la dite montagne…Il faut imaginer Sisyphe heureux a ecrit Camus…

    Je pense, quand a moi désormais après avoir beaucoup bourlingué de mirages en miragesen plusiers décades de vie que c’est en se dépuoillant de plus en plus de tous nos artifices que l’on devient
    de plus en plus riche et que ce n’est que quand on a renonçé définitivement a gagner que l’on est enfin veritablement vainqueur…

    Tout est sujet a caution, meme la confiance en la raison est une foi précaire, nous ne sommes que des fragments d’obscurité en quete de lumière, des marrionnettes de chiffon, des polichinelles
    pathétiques cherchant désesperement qui peut bien manipuler nos derisoires ficelles.

    Tout cela ne date pas d’hiér et la condition humaine demeure ce qu’elle est…”le scandale absolu d’avoir a mourir et l’absurdité d’avoir a vivre en le sachant”(Michel Onfray)

    Quelques vers venus du fond des ages en guise de conclusion…

    ”Demain, n’y compte pas, ce frele bonheur d’homme,

    n’aspire pas qu’il dure en ce monde agité,

    Car tout passe, tout fuit, tout nous echappe comme

    Un vol de libéllules au fond d’un soir d’été ”

    (Simonide 6eme siècle avant JC, traduit et réadapté par Marguerite Yourcenar)

    Bon dimanche a toi.

    Reply

  • Avatar

    Michel Santo

    |

    Ce passage de l’Homme de Cour était évidemment un clin d’oeil à la situation présente vécue par DSK. Tu n’es pas sans savoir que ce petit traité d’éducation du célèbre jésuite admiré par Cioran,
    La Rochefoulcaud et tant d’autres…Valéry… était destiné au très jeune futrur roi d’Espagne… A bientôt!

    Reply

  • Avatar

    raynal

    |

    A ma grande confusion, non, je n’avais pas fait le rapprochement avec la situation de notre ex futur grand homme…Il faut dire que ça commence a bien faire avec ce monsieur…Après la dskmania,
    voici maintenant la dskphobie…

    Mon commentaire, du coup, etait un peu a coté de la plaque, ça fait rien ça nous aura un peu changé, j’espère, non ?

    A bientot

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales2020 : "La ville de demain se dessine à l'entrée Sud" ! Vraiment ?

Narbonne ! Municipales2020 : "La ville de demain se dessine à l'entrée Sud" ! Vraiment ?

  La Une de l’Indépendant de ce jour est consacrée à la visite, effectuée hier, du quartier en construction des Berges de la Robine par le président national de la Fédération Française du Bâ[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Acte 2 de "mon" programme municipal…

Narbonne ! Municipales2020 : Acte 2 de "mon" programme municipal…

        Après un premier billet : "Narbonne ! Municipales2020 : À mon tour d'entrer en campagne !" (ici), poursuivons donc notre réflexion sur les grandes options d’a[Lire la suite]
Des combats de pets sur les réseaux sociaux...

Des combats de pets sur les réseaux sociaux...

    Nicolas Bouvier, dans « Les chemins de Halla San », note que « les trois divinité de l'île de Chedju (Corée du Sud) s’appellent Ko, Yang, et Puh. Puh, comme on le devine à l’oreill[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : À mon tour d'entrer en campagne !

Narbonne ! Municipales2020 : À mon tour d'entrer en campagne !

    Laissons de côté, pour le moment, le nombre d’arbres ou de trottinettes par habitant (je plaisante), pour nous intéresser à ce qui me semble, s’agissant des politiques environnem[Lire la suite]
Dimanche : Quelques notes prises à la volée, et en passant…

Dimanche : Quelques notes prises à la volée, et en passant…

    Novembre ! Dimanche 17. Je déteste cette expression : "A ne manquer sous aucun prétexte". Elle clot toujours une invite à voir une expo, un film ; lire un livre, goûter un vin ;[Lire la suite]
L'ogre médiatique a besoin de sa dose quotidienne de "scandales" moraux, intellectuels ou politiques…

L'ogre médiatique a besoin de sa dose quotidienne de "scandales" moraux, intellectuels ou politiques

          L'ogre médiatique a besoin de sa dose quotidienne de "scandales" moraux, intellectuels ou politiques — au mieux les trois à la fois — pour persévérer dans son [Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :