La droite – LR – existe-t-elle encore ?

   

La droite – LR – existe-t-elle encore ? Ou, plus précisément, la droite composée par Alain Juppé : l’UMP , n’est-elle pas tout simplement en train – façon de parler – de vivre ses derniers mois,ses dernières semaines ? L’accord scellé entre Renaud Muselier et Jean Castex, qui se traduira aux élections régionales en PACA par une liste commune entre le Président de la Région sortant LR et la REM, afin de contrer le candidat du RN – Mariani, ex LR – et le chambard qui en a résulté, à droite, sitôt son annonce faite dans le JDD du 2 mai, me semble l’illustrer de façon exemplaire. Et plutôt que de retirer abruptement l’investiture LR à Renaud Muselier, Christian Jacob, qui n’a ni les moyens ni le temps de constituer, pour juin, des listes « purement » LR, aurait mieux fait de réfléchir à quelle autre option aurait pu avoir recours Muselier pour tenter de conserver son fauteuil de président de la région PACA. En effet, dans un contexte régional où une large part de l’électorat LR – celui dont la figure « locale » est Éric Ciotti qui disait récemment encore que seule la capacité de gouverner différenciait son parti du RN – est déjà acquise, et prête à voter, dès le premier tour, pour l’ancien ministre LR, Mariani, tenter de vaincre ce dernier, donc, ne pouvait se concevoir en vérité que par la réalisation d’un accord de premier tour avec le centre droit et la REM. Ainsi, se poursuit la recomposition à droite qui démontre encore une fois qu’il y en bien deux d’irréconciliables, comme à gauche. Éric Ciotti, Guillaume Peltier, Julien Aubert, Laurent Wauquiez et quelques autres n’ont plus grand-chose en commun, en effet, avec Xavier Bertrand, Michel Barnier, Valérie Pécresse, Jean-Pierre Raffarin, Christian Estrosi, Jean-Luc Moudenc… Profondément divisée, sans leader incontesté au plan national, sans stratégie ni programme, et concurrencée sur sa droite par un RN « dédiabolisé », la droite républicaine est dans un tel état que ses chances de survie, dans sa forme politique actuelle, sont de plus en plus réduites, quasi inexistantes. L’élection présidentielle de 2022 sera probablement pour elle le « coup de grâce »…

Mots-clefs : , , , , , , , , , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :