Contre-Regards

par Michel SANTO

Les Verts d’Occitanie en autonome pour le premier tour des élections régionales.

     

L’ancien candidat à la mairie de Toulouse Antoine Maurice a été désigné samedi par les militants d’Europe Ecologie-Les Verts face à Guillaume Cros. Il formera un binôme avec la candidate écologiste de Montpellier Jacqueline Markovic. Les deux candidats investis seront départagés par la direction nationale du parti en fonction de la parité à l’échelle nationale. Âgé de 38 ans, il avait conduit aux élections municipales de Toulouse la liste Archipel Citoyen qui rassemblait Europe Ecologie-Les Verts, la France insoumise, le Parti pirate, Place publique et des candidats “citoyens” n’appartenant à aucun parti. Sa liste avait fusionné entre les deux tours avec celle de la socialiste Nadia Pellefigue, arrivée en troisième position au soir du premier tour. Fusion qui n’a pu empêché la réélection de Jean-Luc Moudenc, avec 4000 voix d’écart. On sait  donc maintenant qu’il n’y aura pas d’union avec les socialistes au premier tour des régionales ; union à laquelle Carole Delga, la présidente PS de la Région, pourtant, ne cesse vainement d’appeler. (Europe Ecologie participe à l’actuelle majorité au sein du conseil régional). Cela dit, reste ouvert le périmètre idéologique et politique du “rassemblement”  qu’entendent promouvoir et défendre les Verts d’ Occitanie. Sera-t-il une réplique de celui des municipales toulousaine : un mélange de gauchisme culturel et politique avec  un liant vert plus ou moins épais, et des alliances politiques négociées à la gauche du PS : LFI ?… Ou  bien assisterons-nous à un recentrage, contraint par LFI désireuse de jouer sa propre partition, ou voulu par le souci de donner une image plus “gestionnnaire”, plus responsable allais-je écrire ? À suivre.

           

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :