Contre-Regards

par Michel SANTO

Narbonne ! Municipales2020 : Majorité du Grand Narbonne et Rassemblement des “forces de gauche”, la guerre ?!

Éditions de Pékin !

   

Je n’étais pas à la réunion publique, samedi dernier, organisée au Palais du travail par les « forces de gauche », mais le journaliste de l’Indépendant en a rapporté, à sa manière, les débats — j’écris débats, sans être sûr que ce mot corresponde vraiment à la teneur des discours et des propos échangés. L’objet de cette petite manifestation publique était donc de présenter aux militants — nombreux — et au public — clairsemé — leur charte dite du rassemblement — rassemblement sans le PRG, la France Insoumise et Génération.S, notamment — et d’entamer un « dialogue avec les Narbonnais. ». Une centaine de personnes évaluée à la louche grossissante par l’envoyé spécial du quotidien local, dont la plupart étaient du premier cercle des troupes militantes des partis organisateurs. Mais peu importe : là n’est pas l’essentiel. Non ! ce qui a surtout retenu mon attention sont les doléances exprimées dans la salle et à la tribune — du moins celles qui ont été retenues par le rédacteur de cet article (j’insiste). Comme ce « soupir » d’une Narbonnaise vivant sans doute dans un monde imaginaire peuplé d’elfes et de farfadets qui « voudrait revoir de la verdure, des fleurs, des oiseaux en centre-ville ». Ou, plus sérieusement, le constat désolant fait d’une « mobilité » — tous modes confondus — « absolument pas au niveau” et de « logements sociaux » à l’état de « passoires thermiques ». Un procès en règle donc, non de la Ville et de Didier Mouly — étonnamment pour des « forces » voulant le bouter hors les murs de l’hôtel de ville — mais du Grand Narbonne, qui, lui, exerce bien ces deux compétences ; de son patron, Jacques Bascou, ainsi que celui de sa propre majorité à laquelle appartient pourtant Monsieur Sainte Cluque, le candidat désigné du Ps pour les prochaines municipales ; majorité du Grand Narbonne soutenue aussi par la section du Ps narbonnais et de son président, présent, lui aussi, à la tribune de cette réunion. Bref ! une réunion assez extravagante dont je serais curieux de savoir ce qu’en pensent Jacques Bascou et son Vice-Président, Monsieur Rocher, en charge des Transports (la mobilité), habituellement très réactif sur ce sujet. Quant à sa Vice-Présidente pour « l’Habitat », Isabelle Herpe, qui participait à cette réunion, son silence, très éloquent, en dit long sur l’extrême confusion politique dans laquelle ce rassemblement … rassemble.

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oubli !

Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oub

    Denis Carrière : café de la Paix. Capestang (34)    M. est un ami. Il me dit ne pas pouvoir rester assis à la terrasse d’un bistrot plus de 15 minutes ; et s’étonne toujours[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Le dernier  "tango" de Monsieur Daraud !

Narbonne ! Municipales2020 : Le dernier "tango" de Monsieur Daraud !

  Narbonne. Hôtel de ville.  Jean François Daraud est la tête de file du Rassemblement National aux élections municipales. Loin du profil moyen des candidats de ce parti, le personnage bro[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio