Contre-Regards

par Michel SANTO

Primaire “suicide” au PS !

contreregard-com


La primaire de la Belle Alliance Populaire est en train de virer au suicide collectif du PS, d’abord, et de ses satellites, ensuite. Des sacs de farine tombent sur les compétiteurs tous les matins.

Peillon et Montebourg sont ciblés sur leur dette financière auprès de leur propre parti, la démission de Manuel Valls est saluée par une majorité enthousiaste à l’écoute du discours de son remplaçant à l’Assemblée. Au TSMV – Tout Sauf Manuel Valls – des soutiens de Peillon et Montebourg, répond la sortie de « dossiers » encombrants par les amis de l’ex-premier ministre. Un début de campagne au canon ! Ce n’est plus une primaire, mais un congrès du PS. Comme celui de Rennes, mais en pire ! Pendant ce temps, Mélenchon consolide ses positions dans les intentions de vote et Macron s’installe comme le troisième homme de la présidentielle, derrière Fillon et Le Pen. Se révèle ainsi sous nos yeux une situation inédite à la gauche de l’échiquier politique. En effet, le PS n’est plus en capacité de se réunir sur une ligne politique cohérente et d’exercer son hégémonie politique et idéologique sur le reste de  la gauche. Le seul qui peut sauver les « meubles » dans cette séquence politique inouïe est Manuel Valls. Ou se fracasser ! Il devrait  néanmoins obtenir le ralliement tactique de tous ceux qui ne veulent pas voir le navire sombrer en 2017 ! Mais après ?


 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ! Et n’hésitez pas non plus à lire aussi les autres articles proposés ci-dessous !

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    Didier

    |

    Compte tenu de l’état du PS ce n’est pas du suicide mais une fin de vie assistée comme dit la novlangue quand il s’agit d’euthanasie.

    Reply

  • Avatar

    Jean-Pierre VIALLE

    |

    On se demande parfois s’ils n’ont pas intégré l’idée d’une défaite assurée, et si partant de ce constat, ils ne jouent pas l’élection du futur Premier secrétaire,

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

  Cette page (84 et 85) de Jean Cau dans "La Grande prostituée (Traité de morale II)" publié à la Table Ronde en 1974. Jean Cau qui, dans cet ouvrage, annonce les "Exorcismes spirituels" de [Lire la suite]
Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

        Les communistes narbonnais ont le sens des symboles. Et c'est en plein wek end de l'Assomption qu'ils viennent de délivrer publiquement leur évangile politique en vue [Lire la suite]
Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

      Lettres à Louise Colet : Extraits sur la Beauté, l'Art "Si le sentiment de l’insuffisance humaine, du néant de la vie venait à périr (ce qui serait la conséquence de leu[Lire la suite]
Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentations les plus simples des sciences du climat…

Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentat

    Très intéressant article de Sylvestre Huet : "Climato scepticisme et médias : la duperie".  Dans une première partie, il y est montre, en s'appuyant sur les travaux de trois jeunes ch[Lire la suite]
Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le bonheur des petits poissons".

Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le

      À ce moment, je fus frappé d'une évidence qui ne m'a plus jamais quitté depuis : les vrais philistins ne sont pas des gens incapables de reconnaître la bea[Lire la suite]
Attaquer des permanences parlementaires, c'est violenter la démocratie…

Attaquer des permanences parlementaires, c'est violenter la démocratie…

  Des députés sont nommément désignés, dénoncés, et leurs permanences parlementaires défoncées, murées. Leur crime : avoir « mal voté ». Cet été, le CETA ; demain, la loi sur la Sécurité Sociale [Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :