Contre-Regards

par Michel SANTO

Que nous dit des médias la ridicule dispute Angot-Amrani…

 

Christine Angot et Farida Amrani © Montage le Lab via AFP

 

Gros titre (et en “gras”) dans “Le Point” (version numérique) : “ONPC” : Farida Amrani remet à sa place Christine Angot. Ah, ah ! Mais de quoi s’agit-il donc pour que cet honorable journal de centre-droit soit immédiatement suivi par ses confrères de Libé, Les Inrocks etc. (on se tient à la culotte dans cette profession) dans la promotion (mêmes gros titres et mêmes “gras”) de cette  médiocre “affaire” ? Et sur quel sujet capital d’importance germano-pratine ces deux dames au tempérament volcanique s’affrontent-elles qui fasse frémir à ce point la petite classe médiatique parisienne (je précise tout de suite que la première m’exaspère, comme la seconde, d’ailleurs ;  que je n’ouvre jamais un livre d’Angot ni un tweet d’Amrani (itou pour ONPC : je dors ou je lis – ou écris, parfois…). Alors pourquoi ce billet, me direz-vous ? J’y viens, mais avant rappelons les faits. Samedi soir, dans l’émission de Ruquier, Christine Angot s’en est “violemment” prise à Alexis Corbière. La “chroniqueuse” (passons !) reprochait au député de La France insoumise le fait que sa camarade Farida Amrani, candidate aux législatives dans l’Essonne, n’ait « rien dit » lorsque Dieudonné avait appelé à voter pour elle, au second tour, face à l’ancien Premier ministre Manuel Valls. Ce que Christine, qui, n’est pas une politicienne  de métier (mais qu’est-elle au juste ?) a présenté comme un “désistement” (à tort, évidemment). Ouah ! Que n’a-t-elle pas dit : “désistement”. “Injure, diffamation”, s’est aussitôt emportée Farida sur son compte Twitter : “Contrairement à ce que vous avez affirmé à plusieurs reprises, il ne s’est donc jamais désisté en ma faveur, car cela est tout simplement impossible, écrit-elle.” Oui bon ! mais comme dirait l’autre, elle avait certes juridiquement tort l’Angot, mais politiquement, désistement ou pas, elle avait raison. Dieudonné a bien appelé à voter pour elle et Amrani a fait la carpe. Et, entre nous soit dit, elle aurait mieux fait de rester dans son bocal et laisser le fin mot de cette piètre dispute à Corbière (aucune relation avec les miennes, si belles en septembre) :  « je n’ai rien à voir avec ce salopard antisémite ». Point, si je puis dire… Et voilà comment avec du rien : une Farida Amrani surjouant la victime offensée dans un ridicule tweet, un média “sérieux” provoque un buzz généralisé alimenté sans vergogne par la concurrence. Je soupçonne d’ailleurs qu’une nouvelle profession  fait désormais la loi dans ces milieux : veilleur de tweet, peut-être ? créateur de buzz, que sais-je encore…

     

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    coupeaux

    |

    bonjour – pas de commentaire cette semaine , pourtant le politique est chargée!!

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

La démocratie peut-elle survivre à la haine?

La démocratie peut-elle survivre à la haine?

            Extraits de l'analyse de Dominique SCHNAPPER, publiée dans la revue en ligne TELOS. L'intégralité de texte est (ici) «Dans la démocratie,[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Que nous disent Aliot et Daraud ?

Narbonne ! Municipales2020 : Que nous disent Aliot et Daraud ?

  L'Indépendant. Cliquer sur l'image pour accéder au site du journal.    Le député du Rassemblement national, Louis Aliot, qui brigue la mairie de Perpignan, était avant-hier dans [Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Et de huit… Au fou !

Narbonne ! Municipales2020 : Et de huit… Au fou !

      Et de huit ! Qui ? Un nommé Perello ! Son programme : « le plus plus gros » de tous les temps. Avec, en tête de gondole, une faculté de médecine ; la création de 10 000[Lire la suite]
"Je vois une foule innombrable d’hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes…"

"Je vois une foule innombrable d’hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes…"

      En 1840, dans « De la Démocratie en Amérique », Alexis de Tocqueville décrit le « despotisme nouveau » qui gangrène, à ses yeux, la démocratie naissante. Nos penseurs qui se p[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : "Narbonne, Impulsion Citoyenne" veut faire la nique au réel…

Narbonne ! Municipales2020 : "Narbonne, Impulsion Citoyenne" veut faire la nique au réel…

    Et de sept ! Avec la liste Narbonne, Impulsion Citoyenne (N.I.C), qui tente d’occuper le créneau de la gauche de la gauche ; et faire la nique à N.E.C : Narbonne En Commun (PC,PS…) con[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 :  Ça suffit, vraiment ça suffit !

Narbonne ! Municipales2020 : Ça suffit, vraiment ça suffit !

Ça suffit, vraiment ça suffit ! J’entends, sortant de la bouche de prétendants au trône municipal que  Narbonne serait « en faillite », « en ruine » ou « en train de mourir ». Et pourquoi pas men[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :