Régis Banquet, le Président de Carcassonne Agglo, veut creuser un « sillon de Toulouse à la mer »…

 

Sillons en tous sens…

 

Mais qu’est-ce donc que cette initiative lancée à grands coups de tambourin médiatique par Régis Banquet, le Président de Carcassonne Agglo ? À lire la presse départementale on ne sait s’il s’agit, en effet, de faire « réfléchir » des chefs d’entreprise sur sa « charte du territoire » – son projet de développement –, comme la loi le lui oblige, d’ailleurs ; ou s’il veut se substituer aux autres intercommunalités, au Département, à la Région et au Grand Narbonne en particulier, pour leur soumettre un projet, selon ses propres termes « qui rayonne sur l’ensemble du département ». Ce qui ne manque pas d’audace et révèle, au mieux, une inquiétante ignorance des compétences et pouvoirs de sa propre collectivité, au pire, un délire conjoncturel (?!) de grandeur qui l’amènerait à se croire investi – Dieu sait par quel oracle – d’une mission hors du commun dédaignée par les autres élus départementaux et régionaux ; ou bien peut-être les deux à la fois ! Ainsi, disais-je, Laurent Rouquette, dans son article du jour sur le lancement de cette spectaculaire et démagogique action, nous informe qu’entre 130 et 150 connexions simultanées auraient été enregistrées lors de la visioconférence d’hier animée par Régis Blanquet et quelques « personnalités attractives » ; des connexions évidemment considérées comme autant de « chefs d’entreprise » ; et des chefs d’entreprises assurément « prêts à creuser le sillon de Toulouse à la mer ». Que ça ! Que ça ! qui assomme et ennuie, tant la grandiloquence des propos ne parvient même plus à masquer le désir de puissance des uns et la pauvreté intellectuelle des autres. Je n’ai évidemment pas de conseils à donner au Président du Grand Narbonne, mais la sagesse commande qu’il s’abstienne de creuser ce « sillon » de concert et dans le vide avec son collègue carcassonnais. De la cave au grenier, rapports, propositions et actions d’aménagement et de développement à entreprendre sur le Narbonnais, emplissent et s’empilent déjà dans ses réserves et magasins.

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (9)

  • Avatar

    Goudouneche

    |

    Et encore ! Tu as pudiquement laissé passé le meilleur, tel Néron contemplant Rome, en photo sur ML surplombant la ville du toit de son palais. Il indiquait sérieusement vouloir vendre le siège actuel de l’agglo (invendable) pour investir 18 ME dans le nouveau ! On se pince ! Sans rire …

    Reply

  • Avatar

    Rouquette

    |

    Pauvre Michel!

    Reply

  • Avatar

    Didier

    |

    Il n’y a pas déjà un truc qui s’appelle Canal du Midi de Toulouse à la mer ?

    Reply

  • Avatar

    KRISDEN

    |

    Projet déjà « lancé » il y a plusieurs années par un Président d’un certain Conseil Général…le fiasco!
    Mais peut-être que ce Président d’Agglo ne connait effectivement pas ses limites d’intervention….N’y a-t-il pas une fable de notre cher Jean de La Fontaine qui évoque une grenouille qui voulait se faire bœuf ?… L’égo est parfois notre pire ennemi.

    Reply

  • Avatar

    Gabas Pierre

    |

    Bonjour Michel Santo. Je suis Pierre Gabas(tu te souviens, la Région de Capdeville).
    Je suis ton blog qui me permets d’y trouver des infos narbonnaises. Parfois d’accord avec toi, parfois pas. Cette fois je n’aime ni le fond, ni la forme de ton attaque ad hominem sur Banquet. Je m’étonne de ton analyse qui me semble dater d’un Narbo égocentrisme d’un autre temps. Qui peut nier l’intérêt pour la narbonnaise au plan touristique, communications, PLN…de se brancher sur le reservoir toulousain. J’espère que Mouly, Martin, Codorniou et les autres saisiront cette occasion de travailler ensemble sans arrières pensées politiques. Je te precise que depuis ma retraite je ne fais plus de politique, même plus au PS.
    Tu m’as donné pour une fois l’occasion de te dire bonjour. Bien à toi. Pierre Gabas

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Merci pour ton commentaire Pierre. Très honnêtement, je ne crois pas du tout à cette façon de faire depuis la seule agglo de Carcassonne et ce pour les raisons que je ne fais, il est vrai, qu’évoquer dans ce billet qui se veut d’humeur et donc forcément polémique, en rappelant notamment que R.Banquet ferait mieux de se concentrer sur son projet de territoire plutôt que sur celui de l’ensemble du département. Ce qui ne veut pas dire, mais c’est une autre affaire, que la question ne se pose pas, bien au contraire, de penser en quoi et comment chacune des deux grandes agglo de l’Aude peut et doit articuler sa stratégies de développement avec le potentiel toulousain. La Narbonnaise, elle, ayant de surcroît à se préoccuper de ses interactions avec la conurbation littorale. Beaucoup de choses aussi se font déjà allant dans ce sens , tu le sais, et ce à travers et par des projets d’infrastructures importants comme le grand port de La Nouvelle, ou dans des stratégies touristiques de fait coordonnées par les différents acteurs du secteur, notamment (je pense ici au canal du midi, ce « sillon » de Toulouse à la mer, trop longtemps délaissé, et à présent enfin traité en commun par l’ensemble des collectivités). Je note enfin qu’il suffit de regarder l’histoire de cette région pour se rendre compte que, sur la durée, et malgré les changements de majorité, beaucoup de chose ont été faites allant dans ce sens. Rien chez moi d’un égocentrisme narbonnais, bien au contraire. Mais par contre de l’exaspération à voir tant d’énergie politiques et sociales gaspillée dans des procédures et des « coups » marketing sans réelle profondeur. Je suis trop conscient qu’il n’y a pas d’avenir pour ceux qui se barricadent derrière d’artificielles et ridicules locales frontières, pour me satisfaire de cette de ce genre d’initiative. Je regrette de t’avoir déçu et blessé Banquet, crois le bien… Un jour peut être aurons nous l’occasion d’en parler plus longuement. Bien à toi Pierre ! Michel

      Reply

      • Avatar

        Rouquette

        |

        Ah et maintenant le rétropédalage ! Pathétique !

        Reply

        • Michel Santo

          Michel Santo

          |

          Mais pas du tout voyons ! Restons calme et maîtrise tes émotions. Dans ma réponse à Pierre Gabas, je précise ma pensée sur un autre registre que celui d’un billet d’humeur à un commentaire autrement plus précis (façon de parler) que le tien ; et forcément plus nuancé, sans cependant rien changer sur le fond de ma position. C’est quand même étrange, que tu sois à ce point inapte à comprendre cela. Mais bon !

          Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :