Contre-Regards

par Michel SANTO

La dame du Préfet de l’Aude démissionne de la Ville de Carcassonne : Saison 1 !


Samedi midi, un ami bien informé des affaires carcassonnaises me signalait que la femme du préfet de l’Aude venait d’être recrutée par la Ville de Carcassonne, à son pôle culturel. Dans l’impossibilité de vérifier cette info, j’ai préféré attendre un peu. Bien m’en prit car c’était d’une démission, « pour raisons personnelles » de cette dame dont il s’agissait, pas d’une embauche. Démission effective depuis  samedi matin, précise la Dépêche de ce jour.

Un contrat de droit public signé en octobre 2016, que tout le (beau) monde, depuis hier, se repasse comme une vulgaire patate chaude. Et pour cause, nous sommes là  en plein conflit d’intérêts. Que le maire de Carcassonne, son employeur, et son Préfet de mari découvrent « aujourd’hui ».  Comme du grand professionnalisme de celui des « ressources humaines » de la Ville de Carcassonne, aussi. Je dois dire que, s’agissant du recrutement, de la promotion ou du transfert de personnels dans les collectivités territoriales, j’ai pu  assister, dans ma vie professionnelle, à des déroulements de carrière tout à fait exceptionnels et, à bien des égards, exorbitants du droit commun. C’est un domaine en effet où le contrôle préfectoral des actes administratifs souffre, disons d’un certain relâchement… Et, en la circonstance carcassonnaise, même si «ce contrat de travail n’a pas été envoyé au contrôle de légalité de la préfecture»¹, comme le précise le Préfet, c’est néanmoins avouer faire preuve, de sa part, d’un cruel manque  d’attention envers la « carrière » de sa femme… Si près et pourtant si loin ! …

¹Il se peut après tout qu’il s’agisse d’un contrat pour accroissement temporaire d’activité qui n’y soit pas soumis…

 
 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ! Et n’hésitez pas non plus à lire aussi les autres articles proposés en page d’accueil ou ci-dessous !

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Aimé COUQUET

    |

    Dans le déroulement de carrière, le relâchement du contrôle préfectoral, oui, mais pas pour tout le monde !

    Reply

  • Robert

    |

    Une rétractation qui interroge… et si l’affaire Fillon n’avait pas éclaté? Un article sur la depeche qui laisse aussi perplexe… Je cite le Préfet à propos du directeur du pôle culturel « Pascal Dupont et ses nombreuses sociétés… » c’est quoi cette nouvelle histoire? Des révélations à venir? Je vais contacter le canard enchaîné ! Lol

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Philippe Saurel, en "Roi modeste" de la Métropole, se voit déjà Ministre de l'Intérieur de la République !

Philippe Saurel, en "Roi modeste" de la Métropole, se voit déjà Ministre de l'Intérieur de la Républ

Hier, en début de soirée, au journal « régional » de FR3, courte séquence avec en vedette Philippe Saurel. Il prenait son « petit déjeuner » organisé par la lettre M, en compagnie de 150 chefs[Lire la suite]
Pourquoi je ne crois pas à une sélection « éthique » en mai 2017 !

Pourquoi je ne crois pas à une sélection « éthique » en mai 2017 !

À lire et écouter certains commentateurs, ce matin, je me demande si l’on vit dans le même monde. Ils semblent en effet découvrir que la violence et les affaires « pourrissent » la v[Lire la suite]
Ce que je retiens du débat d’hier est le «Je». "Je ferai" ceci et cela, etc. Absurde, évidemment !

Ce que je retiens du débat d’hier est le «Je». "Je ferai" ceci et cela, etc. Absurde, évidemment !

Ce que je retiens du débat d’hier est le « Je ». «Je ferai" ceci et cela, etc. Absurde, évidemment ! Les propositions démagogiques mises de côté, un président, sous la Ve République, n[Lire la suite]