6 juin 1944 : un devoir de mémoire !

cimetiere-americain

Comme le dit si bien Maxime Tandonnet : « l’antiaméricanisme est le fond de commerce d’une partie de la classe politicienne française, qu’elle soit de gauche ou de droite. »

Une ingratitude dont je ne peux m’empêcher de penser qu’elle sert surtout de paravent à nos propres faiblesses historiques , passées et présentes.

Loin de moi l’idée cependant que tout ce qu’entreprend l’Amérique soit positif . À cet égard, son action et ses initiatives dans le conflit entre la Russie et l’Ukraine, notamment , me semblent forts critiquables.

Mais , en ce jour, comment oublier le sacrifice de jeunes Américains, le 6 juin 1944, sur les côtes de Normandie?  Un sacrifice qui nous oblige à adopter envers ce grand peuple un minimum de respect .

Surtout dans la contestation de la politique de ses dirigeants. Quels qui soient !

 

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (4)

    • Avatar

      Michel Santo

      |

      Bien d’accord avec ta remarque Jean Marc, que j’ai d’ailleurs postée en commentaire de ce partage sur Facebook… Mais c’est surtout un anti américanisme de principe à gauche et à droite que j’ai surtout voulu pointer dans ce billet … Bien à toi !

      Reply

  • Avatar

    jmdiruggiero

    |

    L’article que j’ai cité en référence pourrait laisser que l’intervention américaine a été commerciale dans une guerre d’influence économique… Tout n’est pas faux à la différence près que les américains ont toujours pris en compte dans leurs calculs le coût en vies (américaines bien sur).
    L’Amérique a perdu 190 000 soldats en 44-45 l’URSS 300 000 seulement a Berlin… et plus de 20 MILLIONS de 41 à 45 !!!.
    Amitiés.
    JM

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :