Contre-Regards

par Michel SANTO

6 juin 1944 : un devoir de mémoire !

cimetiere-americain

Comme le dit si bien Maxime Tandonnet : “l’antiaméricanisme est le fond de commerce d’une partie de la classe politicienne française, qu’elle soit de gauche ou de droite.”

Une ingratitude dont je ne peux m’empêcher de penser qu’elle sert surtout de paravent à nos propres faiblesses historiques , passées et présentes.

Loin de moi l’idée cependant que tout ce qu’entreprend l’Amérique soit positif . À cet égard, son action et ses initiatives dans le conflit entre la Russie et l’Ukraine, notamment , me semblent forts critiquables.

Mais , en ce jour, comment oublier le sacrifice de jeunes Américains, le 6 juin 1944, sur les côtes de Normandie?  Un sacrifice qui nous oblige à adopter envers ce grand peuple un minimum de respect .

Surtout dans la contestation de la politique de ses dirigeants. Quels qui soient !

 

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (4)

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Bien d’accord avec ta remarque Jean Marc, que j’ai d’ailleurs postée en commentaire de ce partage sur Facebook… Mais c’est surtout un anti américanisme de principe à gauche et à droite que j’ai surtout voulu pointer dans ce billet … Bien à toi !

      Reply

  • Avatar

    jmdiruggiero

    |

    L’article que j’ai cité en référence pourrait laisser que l’intervention américaine a été commerciale dans une guerre d’influence économique… Tout n’est pas faux à la différence près que les américains ont toujours pris en compte dans leurs calculs le coût en vies (américaines bien sur).
    L’Amérique a perdu 190 000 soldats en 44-45 l’URSS 300 000 seulement a Berlin… et plus de 20 MILLIONS de 41 à 45 !!!.
    Amitiés.
    JM

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Rien à rajouter à ton commentaire JMarc !

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Des combats de pets sur les réseaux sociaux...

Des combats de pets sur les réseaux sociaux...

    Nicolas Bouvier, dans « Les chemins de Halla San », note que « les trois divinité de l'île de Chedju (Corée du Sud) s’appellent Ko, Yang, et Puh. Puh, comme on le devine à l’oreill[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : À mon tour d'entrer en campagne !

Narbonne ! Municipales2020 : À mon tour d'entrer en campagne !

    Laissons de côté, pour le moment, le nombre d’arbres ou de trottinettes par habitant (je plaisante), pour nous intéresser à ce qui me semble, s’agissant des politiques environnem[Lire la suite]
Dimanche : Quelques notes prises à la volée, et en passant…

Dimanche : Quelques notes prises à la volée, et en passant…

    Novembre ! Dimanche 17. Je déteste cette expression : "A ne manquer sous aucun prétexte". Elle clot toujours une invite à voir une expo, un film ; lire un livre, goûter un vin ;[Lire la suite]
L'ogre médiatique a besoin de sa dose quotidienne de "scandales" moraux, intellectuels ou politiques…

L'ogre médiatique a besoin de sa dose quotidienne de "scandales" moraux, intellectuels ou politiques

          L'ogre médiatique a besoin de sa dose quotidienne de "scandales" moraux, intellectuels ou politiques — au mieux les trois à la fois — pour persévérer dans son [Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : les métamorphoses d'Alphonse !

Narbonne ! Municipales2020 : les métamorphoses d'Alphonse !

      Jeudi dernier, notre Alphonse, qui se présente modestement, à lui tout seul, sous l'étiquette "Je suis Narbonne", nous invitait à trinquer "en toute convivialité" dans [Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise dans une boulangerie-pâtisserie du centre-ville : "Bande de cons !"

Scène de la vie narbonnaise dans une boulangerie-pâtisserie du centre-ville : "Bande de cons !"

      Lundi 11 novembre, il est 16h 45, j’entre dans la boulangerie-pâtisserie Maury située dans le centre-ville et me range dans la file d’attente. Devant moi, deux dames pa[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :