Contre-Regards

par Michel SANTO

Big Brother, à Narbonne, protège !

 

 

 

big-brother-vert-L-hXZvTD.jpeg

 

 

Alors dans l’opposition, Jacques Bascou, à présent maire de Narbonne et Président du Grand Narbonne, s’opposait véhémentement à la vidéosurveillance: elle menaçait nos libertés ! La face hideuse du fascisme pointait son nez, et nos villes, en goulags numériques, allaient être transformées (j’exagère à peine !), s’indignaient par voie de tracts nos socialistes narbonnais. Aujourd’hui aux affaires, et confrontés au principe de réalité, notre homme et ses amis, toute bonne conscience gardée, affirment le contraire de ce que jadis ils stigmatisaient : « priorité est donnée à la protection des narbonnais! » Astucieuse variation sémantique qui couvre la surveillance (évidemment punitive !) du manteau de la protection (forcément bienveillante !). Il suffisait, pour installer des caméras, nous surveiller et bonne conscience garder, tout simplement de nom changer ! L’illustration locale du syndrome  du caméléon: au pouvoir, une coalition voit son « code » idéologique opérer une véritable mutation. A Narbonne, comme à l’Elysée ou Matignon…

 

 

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (1)

  • Avatar

    pibouleau

    |

    je ne savais pas que Narbonne est a rebaptiser Chicago sur Robine ?

    pour lutter contre le “sentiment de peur” du vidéo-flicage.

    Coût d’une vidéo SVP ?

    et cout mensuel de la maintenance ?

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :