Contre-Regards

par Michel SANTO

C’est intéressant!

 

 

C’est intéressant ! Combien de fois l’avons-nous nous entendu dire. Par un ami, hier, de retour d’une FIAC qui porte si bien son acronyme, et par un autre, récemment, revenant d’une interminable procession d’adoration populeuse devant des « Monet ». Par cette présentatrice platinée aussi à propos d’un affligeant film coproduit par sa chaîne. Ou dans la bouche de ce critique verbeux en panne d’idées et de mots. Jamais comme aujourd’hui une époque ne fut indifférente au sens des mots et des choses. Comme aux rapports qu’ils entretiennent avec ceux qui les font naître. Des êtres de surface blasés, oublieux d’un temps qui les écrase par la surabondance d’un imaginaire de pacotille, et qu’ils consomment dans une ivresse désespérée.

Martin Heidegger, Que veut dire Penser ? “, in Essais

Inter-esse veut dire : être parmi et entre les choses, se tenir au cœur d’une chose et demeurer auprès d’elle. Mais pour l’intéressé moderne ne compte que ce qui est “intéressant”. La caractéristique de ce qui est intéressant, c’est que cela peut, dés l’instant suivant nous être déjà indifférent et être remplacé par autre chose, qui nous concerne alors tout aussi peu que la précédente. [..] On croit honorer ce qu’on trouve intéressant. En vérité un tel jugement fait de ce qui est intéressant quelque chose d’indifférent et bientôt d’ennuyeux.”

PS: Billet suggéré par la lecture de Clinamen                                     

 

 

 

 

 

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :